Arrah/Agents de pompes funèbres abattus: La police scientifique saisie du dossier

Actualités | Publié le Samedi 24 Juin 2017 à 11:24:45 | |
 
Arrah/Agents de pompes funèbres abattus: La police scientifique saisie du dossier

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans l’enquête sur la fusillade survenue à Arrah le 27 mai 2017, et qui a occasionné la mort de cinq agents de pompes funèbres.

 

 

Après la médecine légale (du 7 au 9 juin), les corps des victimes de la fusillade, que beaucoup présentent comme une bavure policière, devraient être remis à la Police scientifique. Une information que relate le quotidien Soir Info.

Un pas de plus vers la lumière sur cette histoire qui a fait couler encre et salive, mais il faudra attendre encore quelque temps pour en apprendre davantage. Ange Kessi, le procureur militaire, qui devait s’exprimer sur l’affaire le 20 juin, a lui-même dû reporter sa prise de parole.

Pour rappel, le samedi 27 mai 2017, cinq agents des pompes funèbres (et une sixième personne) ont trouvé la mort dans une fusillade à Arrah (au nord-Est d’Abidjan). Des gendarmes, à la recherche de braqueurs auraient ouvert le feu sur eux, par méprise. Dès le lendemain, lesdits agents des forces de l’ordre ont été mis aux arrêts et une enquête a été ouverte.

 

 

Commentaires Facebook