Centrafrique : le cinquième round des discussions pour le désarmement s’ouvre à Bangui

Actualités | Publié le Mercredi 07 Juin 2017 à 18:39:17 | |
 
Centrafrique : le cinquième round des discussions pour le désarmement s’ouvre à Bangui

L'optimisme n'est pas au rendez-vous à la veille de la cinquième réunion du Comité de suivi du plan DDRR, qui doit avoir lieu à Bangui jeudi et vendredi. Pourtant, un « réel pas vers l'avenir et vers la paix » doit y être franchi, avec pour la première fois la participation d'un représentant d'Abdoulaye Miskine, du Front démocratique du peuple centrafricain.

 

 

Ces 8 et 9 juin 2017, quatorze groupes armés actifs en République centrafricaine (RCA) vont se réunir à Bangui pour la cinquième rencontre du Comité consultatif et de suivi du plan dit DDRR − pour désarmement, démobilisation, réinsertion et réintégration. La rencontre aura lieu sous le patronage de Jean Willybiro Sako, conseiller spécial en charge du DDRR et du Colonel Noel Bienvenu Selesson, coordonnateur général du programme national DDRR à la Présidence de la République.

Le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) de Noureddine Adam et les anti-Balaka, emmenés par Maxime Mokom seront représentés, bien qu’ils ne soient pas signataires des accords de paix. Les deux mouvements avaient participé aux discussions pour la première fois à l’occasion de la précédente rencontre du comité de suivi du plan DDRR, en avril.

Lutter contre la LRA

La nouveauté, c’est la consultation prévue en amont de la réunion, d’Abdoulaye Miskine, du Front démocratique du peuple centrafricain, que Jean Willybiro Sako a rencontré le 1 juin à Brazzaville. « Miskine sera représenté pour la première fois et c’est un réel pas vers l’avenir et vers la paix », commente sobrement un ancien Séléka...L'article complet en un clic sur JeuneAfrique.com

 

 

Commentaires Facebook