La cigarette, une menace pour l’environnement et pour le développement

Actualités | Publié le Mardi 30 Mai 2017 à 17:50:06 | |
 

+ de Actualités

La cigarette, une menace pour l’environnement et pour le développement

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai prochain,  l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un rapport évaluant le coût sanitaire et économique du tabac et, pour la première fois, son impact environnemental.

 

 

Cultiver du tabac nécessite d’avoir recours à des grandes quantités de pesticides et d’engrais qui peuvent être toxiques et polluer les sources d’approvisionnement en eau.

Aussi, chaque année, la culture du tabac utilise 4,3 millions d’hectares de terres, ce qui entraîne une déforestation à l’échelle mondiale située entre 2% et 4%. Un arbre est perdu pour chaque 300 cigarettes, écrivent les experts de l’OMS.

Par ailleurs, la fabrication des produits du tabac produit 2 millions de tonnes de déchets solides. D'après le rapport, les déchets du tabac représentent le type de déchet le plus répandu dans le monde. De plus, ces déchets "contiennent plus de 7.000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l'environnement, y compris des substances cancérogènes".

L’OMS appelle donc les pays à établir des priorités et à accélérer les efforts de lutte antitabac dans le cadre de leurs actions par rapport au Programme de développement durable à l’horizon 2030.

La lutte antitabac est considérée comme un des moyens les plus efficaces de réduire d’un tiers le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles dans le monde, notamment les maladies cardiovasculaires, le cancer et la pneumopathie obstructive chronique.

La lutte antitabac contribue également à rompre le cycle de la pauvreté, à éliminer la faim, à promouvoir l’agriculture durable et la croissance économique, et à lutter contre les changements climatiques.

Pour l’agence onusienne, l’augmentation des taxes sur les produits du tabac peut contribuer au financement de la couverture sanitaire universelle ainsi que d’autres programmes de développement mis en place par les pouvoirs publics. Une augmentation de 1 dollar (US $) des taxes sur les cigarettes permettrait d’obtenir 190 milliards de dollars (US $) supplémentaires pour le développement.

Des taxes sur le tabac élevées produiront donc des recettes fiscales supplémentaires pour les pouvoirs publics et par ricochet  réduiront la demande de tabac. Ce qui permettra de dégager un flux de devises important pour financer les activités de développement.

 

 

 

 

 

 

Avec l’OMS (who.int)

 

 

Commentaires Facebook