Affaire’’ Ouattara achève les projets de Gbagbo’’/ Achi Patrick : « Qu’on arrête les plaisanteries »

Economie | Publié le Mardi 07 Novembre 2017 à 18:15:10 | |
 
Affaire’’ Ouattara achève les projets de Gbagbo’’/ Achi Patrick : « Qu’on arrête les plaisanteries »

L’ex-ministre des Infrastructures économiques, Achi Patrick, s’est insurgé contre ‘’les plaisanteries’’ de l’opposition faisant état de ce que les projets réalisés par le président de la République, Alassane Ouattara, sont ceux initiés par son prédécesseur, Laurent Gbagbo.

 

« Le tout n’est pas d’y penser mais d’arriver à le faire », a lancé Achi Patrick, lors de l’émission-débat à succès, ‘’le grand Talk’’ organisé par la chaîne panafricaine, Vox africa, le dimanche 05 novembre 2017.

Pour le porte-parole du Rassemblement des Houphouëtistes pour le développement et la paix (Rhdp), les étapes de la mise en œuvre d’un projet,  que sont l’identification du projet, les études, la recherche du financement, un appel d’offre et le choix de l’entreprise, prend assez de temps pour qu’on puisse l’attribuer à un président.

« Le problème n’est pas tant de rêver à des projets, de les identifier. Mais d’arriver à les faire. Ici, dans la situation dans laquelle nous sommes retrouvées, c’est  que justement un certain nombre de projets devraient être réalisés et un certain nombre de projet n’ont pas pu être réalisé. Parce qu’ils ont été identifiés les études n’ont pu être faits. Les études ont été faite, les montants n’ont pas été trouvés », a soutenu l’ex-ministre des infrastructures économiques. Ce, non sans faire remarque que bon nombre des projets réalisés à ce jour par le président Alassane Ouattara sont ceux du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny. Mieux, à l’en croire, les financements de bon nombre d’infrastructures, en l’occurence le 3ème pont, ceux de Béoumi et de Jacqueville avaient bien été bouclés avant le coup de d’Etat de 1999.

Toutefois, il a souligné que si ces projets ont connu aujourd’hui un achèvement c’est bien par la volonté de l’actuel locataire du palais présidentiel qui s’y est investir à tous les niveaux.

« Jamais, le président Laurent Gbagbo ne m’a appelé sur le projet du 3 pont. Le président encore ça peut passer. Mais Affi N’Guessan, chef du gouvernent qui prend le pouvoir, avec un pont d’une telle importance et qui a démarré. Il suffisait de rappeler les bailleurs de fonds et l’entreprise pour négocier, ce pont serait achevé depuis 2004-2005», a martelé le secrétaire général de la présidence.

Notons qu’il était en face du secrétaire nationale chargés des infrastructures au Front populaire ivoire (FPI) et représentant du président FPI, Assanvo Dongoh,

Commentaires Facebook