Afrique du Sud : des banques accusés de spéculer sur le Rand

Economie | Publié le Vendredi 17 Fevrier 2017 à 06:22:47 | |
 

+ de Economie

Afrique du Sud : des banques accusés de spéculer sur le Rand

Depuis 2007, des banques se seraient entendues pour spéculer sur le rand. A Johanensburg, la commission sud-africaine de la concurrence a saisi la justice pour lancer des poursuites contre 13 banques, dont trois sud-africaines

 

De notre correspondante à Johannesbourg, Valérie Hirsch

Mercredi, la commission sud-africaine de la concurrence a annoncé qu'elle engagerait des poursuites contre les 13 banques qui risquent de payer des amendes allant jusqu'à 10 % de leur chiffre d'affaire.

Les 13 banques, qui incluent des banques américaines comme JP Morgan, européennes, tels que BNP Paribas et le Crédit Suisse ainsi que trois grandes banques sud-africaines, Absa, Standard et Investec se sont entendues pour coordonner leurs achats de rands, en plaçant des ordres à une certaine heure ou de faux ordres d'achat ou de vente pour spéculer à la hausse ou à la baisse sur le rand et faire de plus gros bénéfices.

EFF demo
Image captionCes manifestants souhaitent la révocation des licences des banques incriminées

Les banques locales Absa et Investec ont toutefois accepté de collaborer avec les enquêteurs et devraient bénéficier de leur clémence. Standard Bank risque donc une peine plus lourde.

Sipho Ngewa, porte-parole de la commission sud-africaine de la concurrence a précisé que l'Afrique du Sud aurait besoin de la coopération internationale pour poursuivre les autres banques étrangères.

Jacob Zuma au parlement
Image captionCertains Sud-africains estiment que Jacob Zuma a sous-estimé l'ampleur des dégâts

Le rand est une des devises de pays émergents les plus échangées dans le monde avec 50 millions de dollars par jour. L'ANC a demandé la création d'une banque d'Etat et une intervention pour diversifier le secteur financier sud-africain, dominé par quatre grandes banques. Le parti EFF de Julius Malema a demandé à la Banque centrale sud-africaine de suspendre les licences des banques incriminées.

Commentaires Facebook