Selon l’agence UMOA-Titres, le montant global des soumissions reçues s’est établi à 49,226 milliards FCFA (alors que l’Etat burkinabé sollicitait seulement 40 milliards FCFA). Le taux de couverture du montant mis en adjudication se situe ainsi à 123,07%. Mais, l’émetteur a préféré retenir que le montant sollicité.

Le montant des soumissions retenues varie selon le type de titre public.

Pour les bons du Trésor à 182 jours, 26,757milliards FCFA ont été retenus (sur 27,257 milliards de soumissions globales) par le Trésor public burkinabé avec un taux moyen pondéré de 5,85%. 

Pour les obligations assimilables du Trésor (OAT) de 3 ans, 13,243 milliards FCFA (sur  21,969 milliards FCFA de soumissions globales) ont été retenus. 

Le rendement moyen pondéré pour ce titre public est de 7,23%. 

 

                                                                    APA