Le Maroc «dans le top 3 des investisseurs privés en Côte d'Ivoire» en 5 ans (Cepici)

Economie | Publié le Samedi 12 Mai 2018 à 15:29:10 | |
 

BUZZ ACTU  

Le Maroc «dans le top 3 des investisseurs privés en Côte d'Ivoire» en 5 ans (Cepici)

Le Maroc se positionne « dans le top 3 des investisseurs privés en Côte d'Ivoire » avec plus de 200 milliards Fcfa injectés dans divers secteurs en cinq ans, a indiqué vendredi soir à Abidjan Thierry Badou, un responsable du Guichet unique des investissements (Cepici, Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire), lors d’un dîner de gala.  

« Le Cepici a estimé sur une période de cinq ans environ 313 millions d’euros (205,314 milliards Fcfa) positionnant ainsi le Maroc dans le top 3 des investisseurs privés en Côte d'Ivoire », a dit M. Badou, qui représentait le directeur général de cet établissement public.

 

Le Royaume chérifien est «à côté de la France et de l’Île Maurice qui sont des investisseurs sérieux », a fait savoir M. Badou qui s’exprimait à l’occasion de la première édition de « La Nuit de l’entreprise marocaine en Côte d'Ivoire », organisée par la Chambre de commerce et d’industrie marocaine en Côte d'Ivoire  (CCIM-CI).

 

Ce courant d’affaires se traduit aussi par l’intérêt des entreprises marocaines de s’implanter en Côte d'Ivoire. Sur une centaine d’entreprises, en moyenne, qui visitent chaque année le Guichet unique de l’investissement, « entre 40 et 50 entreprises s’implantent effectivement dans le pays ».

 

Interrogée sur cette performance, en marge de la cérémonie, l’Ambassadeur du Maroc en Côte d'Ivoire, Abdelmalek Kettani, s’est félicité de ce positionnement, soutenu par les accords économiques et bilatéraux signés entre les deux pays lors des visites en 2013 et 2015 de Sa Majesté Mohammed VI à Abidjan.

 

Des flux d’investissements drainés par le Royaume chérifien avaient positionné le Maroc comme le principal investisseur étranger de la Côte d’Ivoire avec 22% des investissements agrées par le code des investissements en 2015, devant la France (16%) et le Nigeria, deux gros partenaires économiques du pays.  

 

Créée en 2013, la Chambre de commerce et d’industrie marocaine en Côte d'Ivoire, a contribué à atteindre ce résultat. Selon son président Saad El Hamzaoui, « c’est l’œuvre d’entrepreneurs marocains installés dans le pays depuis une trentaine d’années » et qui œuvrent dans la vision de la coopération ivoiro-marocaine.

 

Cette chambre se veut un relai entre les investisseurs et les pouvoirs publics ivoiriens et marocains.  Elle œuvre pour le rapprochement des opérateurs économiques marocains qui désirent investir en Côte d'Ivoire et des Ivoiriens qui souhaitent faire des affaires au Maroc.

Les entreprises marocaines installées en Côte d'Ivoire opèrent dans plusieurs secteurs d’activités, entre autres, les BTP, première cible des capitaux investis avec les nouvelles technologies de l’information, l’agro-industrie, le commerce, et l’industrie pharmaceutique.

La cérémonie a été marquée par une remise de trophées. Le deuxième Prix de l’amitié ivoiro-marocaine a été décerné au directeur général du Cepici,  Emmanuel Essis.

Commentaires Facebook