« La pauvreté m’a poussée à jeter mon bébé dans les toilettes »: Confesse une mère

Fait Divers | Publié le Jeudi 09 Mars 2017 à 10:18:28 | |
 
« La pauvreté m’a poussée à jeter mon bébé dans les toilettes »: Confesse une mère

Une mère de six enfants du village vivant à Guru dans l’Etat de Bauchi au Nigeria, a avoué avoir jeté son nourrisson âgé de seulement un jour dans les toilettes peu de temps après avoir donné naissance à la maison, à cause de ses difficultés financières.

Juliana James, a pleuré abondamment alors qu’elle parlait avec des journalistes au quartier général du commandement de la police à Bauchi, prétextant qu’elle aimait toujours son enfant.

La femme qui vit avec son mari James et ses six enfants (cinq filles et un garçon) dans un appartement d’une pièce a affirmé que la vie est si difficile pour sa famille qu’elle a décidé que la seule issue était de sacrifier le nouveau-né.

«Les choses sont dures. Mon mari n’a pas d’emploi. Il a eu un accident il y a trois mois. Il est toujours à l’hôpital et la situation est devenue pire pour nous. Nous ne voyons pas de nourriture à manger. Nous mourions de faim. J’ai accouché à la maison et ai jeté le bébé dans les toilettes parce que je ne savais pas comment nous allons prendre soin de lui. Je ne l’ai pas dit à mon mari », a t-elle raconté en pleurant à chaudes larmes.

Juliana qui a affirmé que l’accident a rendu son mari impuissant il y a trois mois, a expliqué que lorsque le cri du bébé dans les toilettes est devenu trop insupportable, elle a changé d’avis, a couru chez ses voisins et leur a tout dit.

La petite fille a été secourue vivante et emmenée à l’hôpital universitaire Abubakar Tafawa où elle reçoit actuellement des soins médicaux.

Une source proche de la femme a affirmé que Juliana semblait être déprimée à cause des difficultés.
« Elle était une mère travailleuse qui vendait des beignets dans le quartier, mais depuis un certain temps pendant sa grossesse, elle ne sortait plus. Peut-être la récession a pris un avantage sur elle».

Juliana a ensuite été arrêtée par la police et est actuellement en détention provisoire au poste de police.

 

 

Afrikmag.com

Commentaires Facebook