Cameroun/ Scandale au Concours de l’ENAM : Un candidat décédé avant l’oral est déclaré admis

Fait Divers | Publié le Vendredi 15 Decembre 2017 à 11:18:40 | |
 

+ de Fait Divers

Cameroun/ Scandale au Concours de l’ENAM : Un candidat décédé avant l’oral est déclaré admis

Après un succès à polémique des enfants du président Camerounais l'entrée à l'Ecole nationale d'Administration et de magistrature (ENAM) ; la nouvelle de l'admission d’un candidat décédé avant les oraux fait jaser sur le web.

Ndjomo Milsaints Claude matricule APAS033 de la Fonction Publique, figure en tête de liste (major) des personnes définitivement admises après les épreuves orales du Cycle A en Administration des Affaires Sociales. Ce dernier est pourtant décédé le 9 octobre 2017 avant la publication de la liste des candidats admissibles le 16 novembre 2017 pour les épreuves orales par le ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (Minfopra). Il n'a donc pas pris part aux epreuves orales. L'un des candidats malheureux crie au scandale. Il a donnée l'alerte de la supercherie plus tôt en journée sur Facebook le mercredi 13 décembre: «  Je suis victime d’une injustice. Nous étions 06 admissibles comme candidats internes à l’ENAM, cycle A section Administration des affaires sociales. Mais avant l’oral, un de nous est décédé : Ndomo Milsaint, Paix à son âme. Curieusement sur les 05 qui sont définitivement admis, son nom y figure alors qu’il n’a pas fait l’oral. Le seul nom qui disparait est le mien : Enyegue Mvogo Daniel. Moi qui ai fait l’oral, et encore vivant ».

D’après le programme des obsèques du défunt mis en circulation sur la toile,  il ressort que M. Ndomo Milsaint, Cadre au Centre d’Ecoute de Yaoundé est décédé le 9 octobre 2017 avant la publication de la liste des candidats admissibles le 17 novembre 2017 pour les épreuves orales. Le défunt  sera ensuite inhumé dans son village à Meyo-Biboulou le samedi 11 novembre 2017 sans passer les épreuves orales de ce concours. Alors que le candidat aurait du être considéré comme démissionnaire, il sera déclaré Major à l’issue de l’oral qu’il n'a logiquement pas passé.  La liste définitive a été publiée lundi 11 décembre 2017.

Soulignons que l'admission de deux enfants du président Paul Biya ( Junior et Brenda Biya)à ce même concours avait défréné la polémique et crée un clash entre Le ministre camerounais de la Fonction publique et le directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature ENAM.

                                                          Avec Cameroun.Info.Net

 

 

Commentaires Facebook