Daloa: Après le gendarme Coulibaly Sofigué, un photographe se suicide pour des raisons « amoureuses »

Fait Divers | Publié le Jeudi 04 Janvier 2018 à 11:12:37 | |
 

+ de Fait Divers

BUZZ ACTU  

 Daloa: Après le gendarme Coulibaly Sofigué, un photographe se suicide  pour des raisons « amoureuses »

Un photographe de nationalité béninoise, âgé de 62 ans, Dohongo Victor s’est pendu dans la nuit du mardi au mercredi à l’aide d’une corde dans sa résidence au quartier Baoulékro à Daloa pour des raisons « amoureuses ».

 

Selon les informations recueillies sur place, Dohongo Victor a vécu des moments difficiles. Il était marié à une première femme avec laquelle il a eu trois enfants. Cette dernière l’a abandonné pendant la crise post-électorale. Après avoir économisé la somme de 300.000 francs CFA, il s’est rendu au Bénin pour prendre une autre épouse plus jeune, âgé de 22 ans avec qui, il a une petite fille.

Malheureusement sa jeune épouse entretient des relations amoureuses avec le meilleur ami de l’époux. L’entourage du couple était informé de l’infidélité de la jeune épouse ainsi que le mari. Le chef des béninois informé a décidé de faire une réunion pour régler ce problème après la fête, mais le cocu s’est donné la mort avant cette rencontre.

La jeune épouse interrogée par l’AIP avoue qu’elle couchait avec l’ami de son mari. Elle ajoute qu’étant malade, elle s’est rendue à l’hôpital. Là-bas, l’on lui aurait dit que c’est parce qu’elle n’avait pas de rapports sexuels.

Elle a donc approché la femme de son amant pour lui expliquer la situation et cette dernière lui a préconisé de coucher avec son mari pour guérir. « Je regrette ce qui s’est passé entre moi et Théophile (l’amant) car je ne savais pas que le résultat allait être la mort », a-t-elle confessée.

La veille de la mort du photographe, ce dernier avait remis l’argent pour un achat de poulet. La femme a préparé le repas et a mangé avec son mari Dohongo. La veuve s’est couchée avant son homme et c’est au réveil à 5 h du matin, qu’elle a découvert le corps sans vie de son époux, suspendu à une corde.

La police du deuxième arrondissement a fait le constat d’usage.

Rappelons que dans cette même localité, un gendarme, le Mdl-chef Coulibaly Sofigué, en service à la brigade routière s'était tiré une balle dans la tête, le samedi 30 décembre 2017. Ce, après avoir découvert l'infidélité de son épouse. 

Avec Aip

Commentaires Facebook