Mali: Capturé, un voleur supplie qu’on le conduise au commissariat

Fait Divers | Publié le Jeudi 09 Mars 2017 à 15:33:09 | |
 

+ de Fait Divers

Mali: Capturé, un voleur supplie qu’on le conduise au commissariat

Le 5 mars dernier, aux environs de 19h30 minutes, dans la localité appelée Yirimadio, un jeune  homme avait profité de l’obscurité pour tenter de braquer un motocycliste.

Selon les faits rapportés par les médias locaux maliens, le voleur, qui était en embuscade,  a terrassé  un homme qui conduisait une moto. Seulement, en s’emparant de l’engin, le larron ne pourra pas aller loin. En effet, la scène a été suivie de près par un homme.  C’est d’ailleurs ce témoin qui va le coincer  avec sa voiture avant d’ameuter la foule.

Le  plan  du voleur n’a pas fonctionné et il a été pris la main dans le sac. Alors qu’il subissait les sévices corporels de la part de la foule, les badauds ont décidé de le brûler vif puisqu’ils en avaient assez  des braquages à répétition avec ses lots de conséquences. Le braqueur, ne sachant quoi faire face à la menace planant sur sa tête, s’est mis à supplier la foule qui menaçait de le brûler vif.  Le détrousseur a plutôt demandé qu’on le remette à la police.

Résultat de recherche d'images pour "voleur, foule, tabassé, mali"

Heureusement pour lui, ses supplications ne sont pas tombées dans les oreilles  de sourds. Ce qui a favorisé les choses, c’est que le malfrat est bien connu de la foule  puisqu’il est issu d’une famille respectée du quartier. Il a donc échappé à la mort.

Mais, bien que ses supplications aient été entendues, d’autres individus, parmi la foule  en colère, ont continué à asséner des coups au voleur. Aux dernières informations, celui-ci serait même dans un état critique.

Selon nos confrères de  Maliweb qui citent un témoin, “tout le monde sait que de nos jours la population est sur le qui-vive. Les Bamakois sont confrontés au vol à main armé, au braquage. Il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait un braquage. Je pense que pour mettre fin à cette situation, il faut que nous continuons à nous faire justice nous-mêmes”.

 

Afrikmag.com

Commentaires Facebook