San Pedro: Pour la somme de 50 FCFA, il coupe la main de son ami

Fait Divers | Publié le Samedi 24 Juin 2017 à 09:27:49 | |
 

+ de Fait Divers

San Pedro: Pour la somme de 50 FCFA, il coupe la main de son ami

Le sieur Kiendrebéogo Christophe, 28 ans, manœuvre au campement de Gourodougou, non loin de la ville de San Pedro, a tranché la main gauche d’un de ses compatriotes à qui il a réclamé le remboursement de ses 50 FCFA à lui remis pour acheter une cigarette,  non sans lui avoir porté plusieurs autres coups de machette dans une bagarre qui les a opposées dans cette affaire.

 

 

Kiendrébéogo Christophe a été déféré vendredi devant le parquet de Sassandra pour le délit de « tentative de meurtre », à l’issue d’une enquête d’usage réalisée par la police de San Pedro.

Les faits se sont déroulés dans la matinée de lundi en brousse, lorsque Konombo François, 32 ans, planteur à Gourodougou, se rendant en ville, a reçu 50 FCFA de son compatriote Kiendrébéogo Christophe pour lui acheter de la cigarette.

Avant le départ de Konombo François, a expliqué le sieur Kiendrébéogo, leur tuteur, prénommé Gilbert, donne également de l’argent à ce dernier pour lui faire des achats également en ville. Kiendrébéogo demande alors à Konombo de compléter le sien à 100 FCFA sa commande en utilisant 50 FCFA dans la monnaie de son tuteur, afin de lui acheter ces cigarettes. Ce que Konombo François n’a pas fait, mais en lieu et place, il a acheté des sachets de café moulu consommés par tous dès son arrivée au campement.

Quelques instants plus tard, Kiendrébéogo Christophe, mécontent de n’avoir pas reçu ses cigarettes, réclame à Konombo François la restitution de son argent. Le commissionnaire refuse, le ton monte et vite s’en suit une bagarre entre les deux compatriotes qui en arrivent aux machettes.

Selon le mise en cause, il a été mordu aux lèvres par son adversaire du moment qu’il a réussi à le désarmer avant de lui asséner des coups de machette dont l’un a sectionné la main gauche et l’index de la main droite de ce dernier. Conduite au CHR de San Pedro, la vie de Konombo François sauve grâce aux médecins de service, signale-t-on.

 

 

 

AIP avec Imatin

 

 

Commentaires Facebook