Un adolescent de 17 ans viole et engrosse une mineure de 13 ans

Fait Divers | Publié le Jeudi 05 Janvier 2017 à 15:14:04 | |
 

+ de Fait Divers

Un adolescent de 17 ans viole et engrosse une mineure de 13 ans

Une importante affaire de mœurs a atterri avant-hier, au parquet de Kolda. Elle fait suite à une plainte déposée à la Gendarmerie par un père de famille contre un garçon de 17 ans, qu’il accuse d’avoir abusé et engrossé sa fille de 13 ans, élève en classe de CE2.

Encore une affaire de mœurs sur la table du délégué du Procureur de la République de Kolda. Celle-ci, est d’une surprenante particularité, car elle implique deux mineurs, R. B, une fillette de 13 ans et I.D, un garçon de 17 ans. Et dans ce contentieux judiciaire, c’est le garçon I.D qui risque gros, pour avoir été déféré pour des faits de viol suivi de grossesse et placé sous mandat de dépôt.

L’affaire a eu lieu au courant 2016 dans le village de Darou Salam Thiérno dans la région de Kolda. Pensionnaire de l’école élémentaire du village, R. B fréquentait assidûment le domicile conjugal de sa tante mariée à l’oncle de la jeune fille, I.D. De cette pratique est née une aventure entre R.B et I.D. Le garçon s’est mis à peaufiner des stratagèmes pour partager des moments intimes avec son amoureux. Lors d’une cérémonie de mariage à là quelle R.B s’est présentée, I.D prit le soin d’épier ses moindres mouvements. Et lorsqu’elle prit le chemin du retour, il la suivi dans la dénombre, attendit qu’elle atteigne les buissons et se jetât sur elle. Après avoir subi les assauts de son « amant, elle rentre chez elle et n’a pipé mot à ses proches par peur d’être battue, mais malheureusement, elle a pris une grossesse.

Kalidou Baldé, le père de la fille qui remarque alors des changements suspects sur sa fille l’enquête et apprend la grossesse. Les deux familles prennent  langue et entame une médiation. Ainsi, les proches de I.D, prennent l’engagement de payer les frais médiaux de R.B jusqu’au terme de sa grossesse. Mais malheureusement  ces engagements ne sont pas respectés. Après l’accouchement le père de la jeune fille saisit la Gendarmerie.

R.B confirme aux enquêteurs les engagements non respectés des proches de I.D pour l’achat de ses médicaments durant la grossesse d’une somme de 2000 francs. Interpellé, I.D nie en bloc et argue ne pas être le seul amant de la fillette. « Je reconnais avoir couché une seule fois avec elle mais je ne suis pas l’auteur de la grossesse », a-t-il dit aux gendarmes. Au termes des auditions, il a été déféré avant-hier, au parquet de Kolda, pour viol suivi de grossesse.

Commentaires Facebook