Un mur s’effondre sur le véhicule de fonction du Vice-Premier ministre gabonais

Fait Divers | Publié le Jeudi 23 Mars 2017 à 15:48:32 | |
 

+ de Fait Divers

Un mur s’effondre sur le véhicule de fonction du Vice-Premier ministre gabonais

Les pluies torrentielles de ces derniers jours auront eu raison du véhicule gouvernemental de Bruno Ben Moubamba. Dans la nuit de lundi à mardi, suite à une énième grande pluie, le mur de l’école Sacré cœur qui jouxte le domicile du membre du gouvernement d’Ali Bongo, s’est effondré sur son précieux véhicule de marque Toyota. L’occupant du véhicule non présent lors de l’incident, a remercié "la Providence" pour avoir épargné sa vie.

Bruno Ben Moubamba, le Vice-Premier ministre gabonais en charge de l’Habitat et du Logement n’a plus de véhicule officiel de fonction. En cause, la forte pluie de lundi à mardi qui s’en est prise à son luxueux 4x4 aux sièges en cuir. La forte pluie aurait provoqué l’érosion d’un mur jouxtant le domicile du ministre situé près de l’école Sacré cœur au quartier Damas de Libreville.

 Une vue des dégâts sur le véhicule gouvernemental

Heureusement, le collaborateur d’Ali Bongo ne s’y trouvait pas. Mais son véhicule a été plus qu’endommagé par l’indicent : vitres cassées, carrosserie abîmée... Alerté peu après, Bruno Ben Moubamba n’aura fait que constater l’ampleur des dégâts et a déploré le fait que sa voiture de fonction ne soit pas "assurée". « J’espère que certains penseront enfin à assurer la voiture du Vice Premier Ministre au lieu de multiplier les vexations ! », a-t-il pesté avec sa vindicte verbale habituelle contre l’administration publique à laquelle il appartient.

Et de renchérir : « Au moins certains comprendront peut-être qu’il faut cesser de faire le "mauvais cœur" et accorder au VPM les véhicules d’escorte digne de l’Etat Gabonais ». Une punchline de plus contre le traitement qui lui est réservé au sein de ce gouvernement où il serait victimes de nombreuses « vexations ». Voilà qui est dit !

Rappelons que cette pluie a notamment créée de nombreuses inondations dans la capitale gabonaise notamment au quartier voisin d’IAI qui croulait sous les eaux. Une situation qui accable les riverains et les usagers de la route devant l’absence de solutions adaptées du gouvernement gabonais.

 

Commentaires Facebook