Yopougon : La fille de ménage met en déroute des cambrioleurs

Fait Divers | Publié le Dimanche 02 Juillet 2017 à 21:46:09 | |
 
Yopougon : La fille de ménage met en déroute des cambrioleurs

Au quartier « Ananeraie », à Yopougon, des gangsters qui attaquaient le domicile d'une commerçante, croyaient être à la fête. Mais, c'était sans compter avec la fille de ménage qui va se montrer très tenace.

 

 

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2017, en plein mois de jeûne musulman, il est un peu plus de 4h du matin quand Hamed Fofana et Doumbia Mamadi, deux malfaiteurs, s’introduisent dans le domicile de dame T.T., commerçante. La maîtresse des lieux est à la mosquée de son quartier. Les cambrioleurs sont alors convaincus que la voie est libre.

Dans l’accomplissement de leur sombre dessein, nos deux voleurs, pourtant calligraphe et apprenti-chauffeur, défoncent la porte de l’entrée principale. Les bruits qu'ils font réveillent la servante. Pensant avoir affaire à des visiteurs “normaux’’, cette dernière demande : « qui est là ? ». En guise de réponse, les deux indélicats n’hésitent pas à dire qu’ils sont des malfaiteurs et menacent par la même occasion leur interlocutrice. Ils la somment d’ouvrir la porte si elle veut avoir la vie sauve, parce qu’ils parviendront à entrer d’une manière ou d’une autre.

De l’autre côté de la porte, la courageuse jeune fille leur répond d'aller se faire voir ailleurs. Elle se met aussitôt à crier à l’aide. Les deux criminels, déroutés par cette réaction totalement imprévue, prennent aussitôt la fuite. Malheureusement pour eux, les appels à l'aide de la fille de ménage parviennent à de bonnes volontés qui se lancent aux trousses des deux brigands et les rattrapent. Les gangsters sont battus à sang.

Ironie de la vie, leur salut viendra d’une patrouille de police effectuant une ronde de sécurité dans le secteur. Dans un piteux état, Hamed et Mamadi sont évacués aux urgences du Chu de Yopougon. Les enquêteurs de la police attendent donc qu'ils soient remis en état, afin que des poursuites judiciaires soient engagées contre eux.

 

 

 

 

Soir Info avec Imatin

 

 

Commentaires Facebook