Sécurité au Mali/ La Côte d'Ivoire envoie 150 soldats

Flash Info | Publié le Mercredi 03 Mai 2017 à 20:44:04 | |
 
Sécurité au Mali/ La Côte d'Ivoire envoie 150 soldats

Dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), l'armée de Côte d'Ivoire envoie pour la première fois une "unité combattante" de 150 soldats. Celle-ci rejoindra la force de l'ONU à Tombouctou dans le nord Mali, a annoncé ce mercredi 03 avril, le général Touré Sékou, chef d'état-major des armées.

 

 « C’est le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène extérieur avec des ambitions plus grandes car nous sommes en train de préparer un bataillon destiné aux opérations de maintien de la paix et c’est un retour à la normale des choses », avait affirmé le général de division Touré Sékou. Il s'est par ailleurs, félicité du déploiement de cette première unité combattante au Mali.

« Il s’agit de la première unité combattante que nous déployons au Mali. C’est un engagement fort de la Côte d’Ivoire. Nous avons décidé d’envoyer une unité combattante, c’est un acte fort, une ambition forte et en ce qui nous concerne, nous avons la certitude que nos hommes sont bien formés, bien sélectionnés et ont un équipement adapté pour s’en sortir », a-t-il ajouté.

Les 150 soldats sélectionnés pour cette mission viennent de diverses unités de l’Armée de terre. Ils ont été l'objet d’une sélection rigoureuse. Ces hommes, seront pendant les 6 mois que durera la mission, aux ordres du Capitaine Sama Damalan Emmanuel.

Le détachement ivoirien sera stationné à Tombouctou dans le secteur Ouest et aura pour mission, entre autres, la sécurisation du Super camp de Tombouctou, la sécurité des VIP de passage dans le secteur et l’escorte des convois logistiques de la MINUSMA dans le secteur de Tombouctou.

La compagnie de protection MINUSMA a été équipée aux normes ONU grâce à un financement de l’Etat de Côte d’Ivoire. Elle dispose de matériels adaptés à la mission. L’ensemble de ces moyens ont été certifiés par l’ONU avant d’être acheminés sur le théâtre des opérations par voie routière.

Cette équipe ivoirienne est la première combattante outre le "peloton de transport" déjà envoyé.

Pris dans une embuscade ce mardi dans la région de Ségou, neuf soldats maliens ont trouvé la mort et cinq autres ont été blessés.

 

Commentaires Facebook