Leur voyage de rêve tourne au drame: "Nos pieds sont infectés de vers"

Insolite | Publié le Lundi 29 Janvier 2018 à 23:00:44 | |
 

BUZZ ACTU  

Leur voyage de rêve tourne au drame:

Un séjour dans les Caraïbes a viré au cauchemar pour Eddie Zytner et Katie Stephens. Ce jeune couple originaire de Windsor (Ontario) est rentré à la maison avec les pieds infestés de parasites. "Les démangeaisons étaient insupportables", a avoué Eddie Zytner au Daily Mail.

 

 

Eddie Zytner (25 ans) et Katie Stephens (22 ans) souffrent d'une larva migrans cutanée (LMC). Cette maladie porte également les noms de larbish, creeping disease, dermatite vermineuse rampante ou pseudomyiase rampante. 

"J'ai une douzaine de vers dans les pieds, tout comme Katie. Ça me rend un peu malade d'y penser. C'est assez dégoûtant d'avoir quelque chose de vivant dans son corps qui ne devrait pas y être"

Eddie Zytner

 

Dans les lieux tropicaux
C'est une affection dermatologique due à la pénétration dans la peau de larves d'un parasite, l'ankylostome du chien ou du chat. Elle se contracte généralement dans les lieux tropicaux, en marchant pieds nus dans le sable ou sur un sol humide. 

En effet, Eddie a indiqué que sa copine et lui ont marché pieds nus sur la plage dès le premier jour de leur semaine de vacances dans un complexe touristique de Punta Cana, en République dominicaine.

"C'est assez dégoûtant"
"J'ai une douzaine de vers dans les pieds, tout comme Katie. Ça me rend un peu malade d'y penser. C'est assez dégoûtant d'avoir quelque chose de vivant dans son corps qui ne devrait pas y être", a avoué Eddie au Daily Mail.

L'état de leurs pieds a empiré assez rapidement. Résultat des courses: des enflures, des cloques et des marques rouges créées par les déplacements des vers sous la peau. Impossible pour eux de porter des chaussettes ou des chaussures. Eddie et Katie ont même eu besoin d'aide pour marcher.

"On se grattait sans arrêt"
"Les démangeaisons étaient insupportables. On se grattait sans arrêt", a-t-il ajouté.

Aujourd'hui, Eddie et Katie vont beaucoup mieux, même s'ils ont toujours besoin de béquilles pour se déplacer. Mais leur guérison n'aura pas été chose facile pour la simple et bonne raison que le médicament traitant la maladie est interdit de vente au Canada. Le couple s'est finalement procuré le médicament aux États-Unis. Reste à savoir s'ils garderont des séquelles...

 
 
 

Commentaires Facebook