Révision constitutionnelle : 60 députés veulent introduire une proposition de loi

People | Publié le Mardi 11 Avril 2017 à 21:48:52 | |
 
Révision constitutionnelle : 60 députés veulent introduire une proposition de loi

Un groupe de soixante députés Béninois a fait part ce mardi à l’hémicycle à Porto-Novo, son intention d’introduire une proposition de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990.

S’exprimant à la tribune officielle de l’Assemblée nationale, Aké Natondé, porte-voix du groupe de députés révisionnistes, a fustigé le rejet par le fait de 23 de leurs collègues, le projet de loi portant révision constitutionnelle.

Ces soixante députés qui avaient voté en faveur de la prise en compte du projet de révision introduit par le gouvernement de Patrice Talon, disent regretter que des parlementaires aient refusé de saisir une occasion exceptionnelle pour ‘’procéder à une mise à jour de la loi fondamentale qui a besoin d’un toilettage’’.

Se réclamant comme les véritables représentants du peuple, les 60 députés entendent se saisir du projet gouvernemental afin de l’amender, le transformer et en faire un document consensuel.

Ce bloc de députés dit être motivé par des préoccupations essentielles telles que : l’abolition de la peine de mort, la réforme du système partisan, le fonctionnement de la Haute Cour de Justice afin réduire la corruption et combattre plus efficacement l’impunité ainsi que, la représentativité des femmes dans les instances de décisions.

Selon l’article 154 de la constitution en vigueur, l'initiative de la révision de la constitution appartient concurremment au Président de la République, après décision prise en conseil des ministres et aux membres de l'Assemblée Nationale.

« Pour être pris en considération, le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité des trois quarts des membres composant l'Assemblée Nationale », précise la même disposition.

 

                                                                  APA

Commentaires Facebook