« République des métis » en RDC : Kikaya Bin Karubi s’explique et s’excuse

Politique | Publié le Mardi 05 Septembre 2017 à 21:36:34 | |
 
« République des métis » en RDC : Kikaya Bin Karubi s’explique et s’excuse

Pris dans une polémique après ses propos controversés sur une prétendue « République des métis » qui regrouperait des opposants au régime de Kinshasa, Barnabé Kikaya Bin Karubi s'est confié ce mardi à Jeune Afrique. Le conseiller diplomatique du président de la RD Congo s'excuse, mais assume tout.

 

 

Il aura suffi de quatre mots pour déclencher la controverse : « La République des métis. » Un qualificatif lâché par Barnabé Kikaya Bin Karubi et relayé début septembre par le journal français Le Monde. Le conseiller diplomatique principal du président congolais Joseph Kabila taxe ainsi des opposants au régime de Kinshasa, particulièrement Moïse Katumbi, le dernier gouverneur de l’ex-Katanga né d’un père juif séfarade originaire de l’île grecque de Rhodes, et Sindika Dokolo, gendre du président angolais sortant Edouardo dos Santos, dont la mère est danoise.

ur les réseaux sociaux, ces propos ne passent pas. Contactés, plusieurs politiques, opposition et majorité, les désapprouvent. De passage à Paris pour quelques contacts avec les dirigeants français chargés du continent, son auteur s’en explique. Mais revient également sur les derniers « succès » de la diplomatie congolaise.

Jeune Afrique : N’est-ce pas discriminant d’associer Sindika Dokolo et Moïse Katumbi à « La République des métis » ?

Kikaya Bin Karubi : Je présente mes excuses à tous ceux que cette petite phrase a frustré. Mon intention n’était pas de frustrer les gens. C’était juste une petite pique pimentée, une petite phrase assassine – faut-il le dire – pour stigmatiser l’ethnisme, le communautarisme, le tribalisme en RD Congo. J’aurais pu bien parler de la République des ethnies, des tribus, des communautés. C’est cela que notre pays est devenu...L'article complet en un clic sur Jeuneafrique.com

 

 

Commentaires Facebook