Afrique du Sud : Zuma s'en sort encore une fois!

Politique | Publié le Mardi 30 Mai 2017 à 17:30:09 | |
 

+ de Politique

Afrique du Sud : Zuma s'en sort encore une fois!

Le président sud-africain vient de survivre à une nouvelle tentative de le destituer menée de l'intérieur du Comité exécutif national de son parti, l'ANC.

 

 

Les temps continuent d'être durs pour Jacob Zuma. Cette fois, l'appel à le pousser à la démission a été proposé par un pilier du Congrès national africain (ANC), Joel Netshitenzhe, appuyé par dix-sept autres membres du Comité exécutif national (NEC) de l'ANC.

Une deuxième motion contre Zuma...

Il s'agit-là d'une motion - la deuxième en moins d'un an - qui a été soumise après que les partenaires de l'alliance avec l'ANC - le Parti communiste sud-africain et la fédération syndicale de la COSATU - lui ont demandé de quitter ses fonctions de président de la République, suite à son remaniement impopulaire qui a ravagé l'économie du pays. Ce plus que véritable coup de semonce n'a pas donné de résultat du fait que cinquante-quatre membres de ce même comité soutiennent Jacob Zuma. Il n'empêche : ce dernier, suite à une réunion de deux jours qui s'est terminée tard dans la soirée de dimanche, s'en est pris de manière virulente à ses ennemis à l'intérieur du parti mais aussi à ceux qu'il appelle les "agents extérieurs".

... et ce n'est pas fini

Jacob Zuma a encore du souci à se faire car une autre motion de défiance l'attend, mais cette fois-ci, de la part des députés au cours des prochaines semaines. En septembre, la Cour constitutionnelle va examiner une requête du parti de Julius Malema par laquelle les Combattants pour la liberté économique réclament sa destitution. L'opposition officielle, l'Alliance démocratique (DA), a, de son côté, estimé lundi que l'ANC avait atteint un point de non-retour. "Il ne peut pas s'autorectifier et ne peut gouverner au mieux des intérêts de tous les Sud-Africains. C'est la raison pour laquelle, d'ici 2019, le peuple sud-africain va écarter l'ANC du pouvoir et élire un gouvernement propre, honnête et fiable qui va diriger le peuple", a déclaré le leader de la DA, Mmusi Maimane.

 

 
                                                                Le Point Afrique
 
 

Commentaires Facebook