Nouveau gouvernement : Ces ministres que les législatives ont coulé

Politique | Publié le Mercredi 11 Janvier 2017 à 16:43:18 | |
 
Nouveau gouvernement : Ces ministres que les législatives ont coulé

Le nouveau gouvernement de la Côte d’Ivoire enregistre 14 départs. Mais parmi les ministres sortants, trois parmi eux payent pour leur défaite aux législatives.

Affoussiata Bamba Lamine (ABL) a perdu la face dans la bataille qui l’a opposée à Yasmina Ouégnin pour le poste de député de Cocody. L’ancienne ministre de la Communication avait commis l’impair de se proclamer vainqueur sur les réseaux sociaux alors que la Commission électorale indépendante (CEI) ne s’était pas encore prononcée. « Mes premiers mots sont des mots de remerciement à l’endroit de Dieu. Parce que, si nous fêtons cette victoire, c’est grâce à lui », avait affirmé l’adversaire de la fille de Georges Ouégnin. Cette sortie hasardeuse de l’ex porte-parole adjoint du gouvernement a suscité de vives réactions. Il ne fallait pas être devin pour voir qu’ABL serait débarquée au prochain remaniement ministériel. Elle a été emportée par son imprudence mais plus pour sa cuisante défaite.

Anzoumana Moutayé a été battu à plat de couture à Kouassi-Datékro par un parfait inconnu. Le docteur Sonan Jean-François  Donald a purement et simplement humilié le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). L’ancien ministre de l’Artisanat et de la Promotion des PME n’a pas fait le poids devant cet indépendant. Après sa débâcle, le président du Mouvement des forces d’avenir (MFA) vient d’être remercié par Alassane Ouattara qui n’est pas prêt à tolérer un tel affront.

Le troisième ministre qui quitte le navire après sa défaite aux législatives n’est autre qu’Allah Kouadio Rémy. Ce cadre du Part démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a essuyé un refus des populations de Toumodi de leur accorder leurs voix. Celles-ci ont porté leur choix sur Arthur Aloco Kouassi. Une véritable débâcle pour l’ex ministre de l’Environnement et partant pour le « vieux » parti qui a mordu la poussière. Allah Kouadio Rémy qui était dans les méandres du Palais présidentiel y sera  désormais absent.

 

Commentaires Facebook