Un proche du PAN s'insurge : «Le pouvoir persévère à créer les conditions d'une nouvelle belligérance»

Politique | Publié le Mercredi 28 Mars 2018 à 08:51:36 | |
 
Un proche du PAN s'insurge : «Le pouvoir persévère à créer les conditions d'une nouvelle belligérance»

Un proche du président de l’Assemblée nationale, Félicien Sékongo,  porte-parole de la coalition de partis politiques d'opposition «Debout, Sauvons la Côte d'Ivoire», a dénoncé le samedi dernier la répression de la marche de l’opposition ivoirienne par la police.  

 

« La coalition ''Debout, Sauvons la Côte d'Ivoire !'' met en garde les forces de sécurité contre ces dérives antirépublicaines, leur rappelle qu'elles sont au service de la Nation ivoirienne et doivent de ce fait, respecter les principes démocratiques qui la régissent dont le droit inaliénable de manifester pacifiquement », a tenu à rappeler Félicien Sékongo, lors d’une conférence de presse qu’il a animé, le samedi 24 mars 2018, au siège du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (Mvci), sis au au Plateau-Dokui à Abobo.

Rappelons que les forces de l’ordre ont empêché le jeudi 22 mars dernier une manifestation de la plate-forme d’opposition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) qui avait appelé à une marche pour protester contre la Commission électorale indépendante (CEI) qu’elle estime déséquilibrée en faveur du pouvoir.

Pour Félicien Sékongo, «le pouvoir persévère à créer les conditions d'une nouvelle belligérance». C’est pourquoi, il a invité les partis membres de l’opposition à s’unir pour faire échec à ces agissements qui démontrent la « volonté manifeste (de l’actuel régime) de confisquer le pouvoir ».   

« C’est ensemble, dans un front commun, que nous parviendrons à imposer le changement démocratique, la bonne gouvernance, l'État de droit, l'unité nationale et la réconciliation nationale véritable», a-t-il indiqué.

Commentaires Facebook