Burkina Faso : Des ex-députés pour l’extradition de Blaise Compaoré

Politique | Publié le Vendredi 17 Novembre 2017 à 21:44:04 | |
 
Burkina Faso : Des ex-députés pour l’extradition de Blaise Compaoré

Des ex-députés du Burkina Faso, dont Emile Paré, envisagent de créer un groupe de pression pour l’extradition et le jugement de l’ancien président Blaise Compaoré. Ils l’ont fait savoir jeudi dans une déclaration lue face à la presse à Ouagadougou.

 

Blaise Compaoré, un groupe de pression exige son extradition


Dénommé Groupe de Pression pour l’Extradition et le Jugement de Blaise Compaoré et autres (GPEJ-BCA), est la création d’anciens députés œuvrant pour l’extradition de l’ex-président Compaoré.

M.Compaoré et plusieurs de ses proches font l’objet de poursuites judiciaires pour leurs implications présumées dans la répression de l’insurrection de 2014. Le 17 juin, la haute cour de justice burkinabé avait annoncé la suspension du procès Compaoré et des ex-membres du gouvernement poursuivis pour complicité d’homicide volontaire et pour coups et blessures lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014.

Pour Emile Paré, l’un des membres du GPEJ-BCA, les manœuvres judiciaires pour soustraire M. Compaoré d’un jugement et la lenteur de la justice dans le traitement des dossiers de l’insurrection et du putsch manqué de 2015 sont entre autres les motivations profondes liées à la création du groupe.

Le groupe de pression qui dénonce des tripatouillages ayant conduit à l’annulation des mandats d’arrêt contre M.Compaoré et les autres, concernant le putsch manqué de 2015 réclame vérité et justice pour les crimes de sang commis.


Source: Afrique sur 7

Commentaires Facebook