Burkina: l’opposition exige des « excuses » du Premier ministre pour « profanation » du drapeau national

Politique | Publié le Mardi 15 Mai 2018 à 21:32:54 | |
 
Burkina: l’opposition exige des « excuses » du Premier ministre pour « profanation » du drapeau national

L’opposition politique a demandé ce mardi 15 mai 2018 au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, de « présenter ses excuses » au peuple burkinabè pour avoir « profané » le drapeau national lors d’un entretien à la radio nationale. Ce deuxième rendez-vous entre l’opposition et les journalistes a été animé par Jean Hubert Bazié, président de la Convergence de l’espoir, Amadou Dièmdioda Dicko de l’Union pour un Burkina nouveau (UBN) et le député Moussa Zerbo de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC).  

 

Pour l’opposition qui s’est offusquée qu’à la place de l’étoile dorée du drapeau national qui était en arrière-plan du Premier ministre, à l’émission de la radio nationale « Tapis d’honneur » diffusée le samedi dernier depuis Tougan, à l’Ouest du Burkina, les décorateurs aient préféré un nœud papillon jaune, le chef du gouvernement « doit trouver la forme qui respecte le peuple » pour « s’excuser » publiquement. Pour Jean-Hubert Bazié, « c’est triste que tout un Premier ministre ne prenne conscience du cadre dans lequel il s’exprime. Cela dénote de l’incompétence » de l’équipe du chef de l’exécutif, a-t-il affirmé.

 

L’opposition a également dénoncé la « mauvaise » politique du pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) qui a conduit à la réduction du nombre de recrutement pour les concours de la Fonction publique de « 14 414 candidats contre au moins 22 000 candidats en 2017. Selon M. Bazié, le MPP « n’a pas une réelle politique de l’emploi » à plus deux ans de son mandat.

Les trois responsables de l’opposition qui ont animé la conférence du jour ont aussi fait état de leur impatience à voir l’assurance maladie universelle, devenir une réalité. « Nous sommes dans l’attente de son application effective depuis au moins un an », ont-t-ils regretté.

A propos de l’acquisition des 35 Berlines, de cinq pick up et 19 V8 à plus de deux milliards de F CFA du gouvernement qui évoque comme arguments leur forte consommation, l’opposition se dit contre le pouvoir qui prend « l’argent du contribuable pour parader ».

 

wakatsera.com

Commentaires Facebook