Cabale contre Soro/ Autopsie d’une diabolisation mal ficelée

Politique | Publié le Mercredi 07 Juin 2017 à 15:42:39 | |
 

+ de Politique

Cabale contre Soro/ Autopsie d’une diabolisation mal ficelée

A trois pas des échéances électorales de 2020, une soudaine suite d’évènements se multiplie aux fins de porter un coup de grâce à Guillaume Soro. Une ubuesque campagne de diabolisation qui finira par faire tomber les masques de ces auteurs.

Il fallait s’y attendre. La guerre de succession d’Alassane Ouattara fait rage. C’aurait été de bonnes guerres si le combat se faisait à fleuret moucheté. Hélas, des sbires qui, en réalité, n’en ont pas l’étoffe, ont choisi de se liguer contre Guillaume Soro, le successeur naturel.

L’armée et les médias

L’influence de Soro sur l’armée ne fait l’ombre d’aucun doute. A 29 ans, Soro à peine sorti de l’université tient avec compétence et droiture une rébellion tel un général de l’armée. C’est donc sur ce terreau fertile aux espèces sonnantes et trébuchantes qu’il faut l’attaquer et lui coller l’étiquette de déstabilisateur. D’autant que l’aile communicationnelle le taxe d’être pressé d’arriver en 2020. Cette assertion est enrichie par le fait que la première mutinerie du contingent des 8400 ex-rebelles est advenue fin 2014. « Qu’avons-nous fait pour trouver une solution aux revendications de ces soldats? Quavons-nous fait pour nous doter dune capacité militaire opérationnelle suffisante pour juguler toute nouvelle tentative de mutinerie? Entre janvier et mai 2017, nous avons disposé de quatre mois pour anticiper la crise qui vient finalement d’éclater. Pour quel résultat? Il revient à chacun dentre nous de faire son autocritique. », rappelle le Président de l’Assemblée nationale.

Conseil de sécurité !

Le paradoxe est éloquent d’autant que les responsabilités du Président Ouattara qui cumule le ministère de la défense, de Gon Coulibaly, Premier ministre, d’Alain Donwahi, ministre délégué à la défense ou encore d’Hamed Bakayoko, ministre de l’intérieur ne sont nullement évoquées quant à leur gestion approximative de cette question qui jette l’opprobre sur le pays.  

Une découverte grotesque et caricaturale

Par-dessus ce procès en sorcellerie contre Soro, le caractère ubuesque de la prétendue découverte d’armes à Bouaké met à nu cette cabale éhontée. L’agence de presse Reuters révèle que les mutins en difficulté ont reçu un coup de fil d’Abidjan les enjoignant de se rendre au domicile de Kamagaté Souleymane dit Soul To Soul, chef de protocole de Soro pour s’approvisionner en armement. Il poursuit en ajoutant que ces derniers qui y voyaient un piège ont été surpris par la véracité de cette information. En somme, il n’est point erroné de dire que Soro est l’homme à abattre au RDR. Toutefois cette cabale inutile perdra à coup sûr le parti au pouvoir.

 

 

 

 

Commentaires Facebook