Cdvr, retour des exilés, dégel des comptes : « Que peut-on faire de plus pour la réconciliation en Côte d’Ivoire ? » (Bruno Koné)

Politique | Publié le Mardi 12 Decembre 2017 à 20:17:26 | |
 

+ de Politique

Cdvr, retour des exilés, dégel des comptes : « Que peut-on faire de plus pour la réconciliation en Côte d’Ivoire ? » (Bruno Koné)

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné, a dénoncé, dans une interview accordée à l’hebdomadaire panafricain ‘’Jeune Afrique’’, ceux qui font « des campagnes de récupération du concept de la réconciliation ». Pour le ministre de la Communication, de l'Economie Numérique et de la Poste, cette politique a toujours été l’un des soucis majeurs du président Alassane Ouattara depuis sa prise de pouvoir effective en 2011.

 

« Ceux qui parlent aujourd’hui de réconciliation réclament invariablement la même chose : la libération de tous les prisonniers. Mais comment libérer des gens qui ont attaqué des commissariats, ont commis des meurtres ou sont aux mains de la justice internationale ? », s’est interrogé Bruno Koné.

Pour le porte-parole du gouvernement, c’est simplement que ces derniers « veulent faire du concept de réconciliation un fonds de commerce ». Il dit ne pas comprendre qu’après les nombreuses actions entreprises par le gouvernement et surtout par le chef de l’Etat, certains continuent de parler de son manque de volonté à aller à la réconciliation.

« C’est pour cela qu’il a mis en place la Commission, dialogue, Vérité et Réconciliation (Cdvr), qu’il a appelé les exilés à revenir au pays, qu’il a dégelé les comptes, qu’il tient toujours un discours rassembleur, etc. Que peut-on faire de plus ? », a interrogé Bruno Koné, par ailleurs "gendre'' d'Alassane Ouattara. Il est en effet depuis le 30 juillet 2016 l'époux de Masséré Touré, la nièce et conseillère en communication du président de la République.

 

 

Commentaires Facebook