Ce que Sarkozy et Ouattara se sont dits

Politique | Publié le Mercredi 21 Juin 2017 à 12:34:25 | |
 
Ce que Sarkozy et Ouattara se sont dits

L’ex-président français, Nicolas Sarkozy, a été reçu par Alassane Ouattara, mardi 20 juin dernier au Palais présidentiel d’Abidjan-Plateau. Pour leur troisième rencontre en terre d’Eburnie, les deux Hommes d’Etats ont évoqué la situation socio-politique et les projets du groupe Accor pour la Côte d’Ivoire.

Le président de la République, Alassane Ouattara, a accueilli, le mardi 20 juin dernier, Nicolas Sarkozy au Palais présidentiel dans une ambiance chaleureuse. « Je connais le président Ouattara depuis bien longtemps. Nous avons des liens familiaux », a commenté l’ex-président français, avant de résumer ce qui se hôte et lui se sont dits.

La Côte d’Ivoire, « cette démocratie qui se stabilise » et « cette économie que se développe ».

L’intervention militaire de la France, sous les ordres de Nicolas Sarkozy, en  Côte d’Ivoire avait provoqué une vague d’indignation à travers le monde. Un acte que ne regrette pas l’ex-président français au vue ‘‘des progrès enregistrés’’ ces dernières années dans le pays sous l’autorité d’Alassane Ouattara. Il a saisi cette occasion pour féliciter le Chef de l’Etat ivoirien. « Le destin a fait que j’étais associé à l’histoire parfois douloureuse, récente de la Côte d’Ivoire. Pour moi, c’est tout un plaisir de voir cette démocratie qui se stabilise, cette économie qui se développe. Et la côte d’Ivoire devient un exemple, pas seulement en Afrique. Le président Ouattara est respecté bien au-delà de l’Afrique. Et je pense à tous ces Ivoiriens qui ont tellement souffert toutes ces derniers années et qui doivent être fiers du travail accompli, des progrès enregistrés ».

Sur les projets du groupe Accor en Côte d’Ivoire

L’ex-président français a expliqué à Alassane Ouattara président que le groupe Accor dont il assure désormais la présidence du comité de stratégie internationale veut « faire de la Côte d’Ivoire le hub ». « Le groupe a décidé de faire de l’Afrique, l’une de ses priorités. Et, à partir de cette priorité africaine pour le développement de l’ensemble de ces infrastructures hôtelières, de faire de la Côte d’Ivoire le hub et à partir de là rayonner », a-t-il expliqué.

Commentaires Facebook