Commémoration de l’attentat contre le Fokker 100: Voici les raisons de la délocalisation à Bingerville

Politique | Publié le Mercredi 28 Juin 2017 à 17:06:40 | |
 
Commémoration de l’attentat contre le Fokker 100: Voici les raisons de la délocalisation à Bingerville

Organisée chaque année à Bouaké, la cérémonie commémorative de l’attentat contre le Fokker 100 de Guillaume Soro se déroulera, cette année, à Bingerville. L’annonce de cette information mardi a suscité de vives polémiques. Joint par téléphone, Konaté Siratigui, président de l’amicale Fokker 100, par ailleurs organisateur de l’événement, en a donné les raisons.

« Tout d’abord, je voudrais vous dire qu’il n’y a pas eu d’interdiction de cette cérémonie par les autorités politiques et administratives comme on tente de le faire croire. Ils ont tous donné leur approbation », a précisé le président de l’amicale des victimes de l’attentat du Fokker 100.

Depuis hier, mardi 27 juin, des rumeurs font état de ce que le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, aurait intimé l’ordre au préfet de Bouaké d’opposer une fin de non-recevoir à toute demande visant l’organisation de cet événement dans sa circonscription. Motif évoqué : les enquêtes sur les caches d’armes ne sont pas terminées.

Pour Konaté Siratigui, il n’en est absolument rien. L’amicale a voulu marqué ce 10ème anniversaire par une opération de planting d’arbres.

« On a pu avoir les plants à temps. Donc avec notre partenaire, l’Office ivoirien des parcs et réserves (Oipr) qui nous avait déjà proposé un espace à Bingerville, nous avons convenu de délocaliser la cérémonie », a-t-il expliqué avant d’indiquer, que la même opération sera répétée à Bouaké, à une date ultérieure.  

« Nous profiterons d’une autre manifestation pour le planting aux alentours du stade de la Paix », a-t-il conclu.

Commentaires Facebook