Congo : arrestation d’un ex candidat à l’élection présidentielle

Politique | Publié le Mardi 10 Janvier 2017 à 23:56:52 | |
 
Congo : arrestation d’un ex candidat à l’élection présidentielle

André Okombi Salissa, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 20 mars 2016 au Congo-Brazzaville, a été arrêté mardi dans un quartier de la périphérie de Brazzaville où il vivait en clandestinité et écroué à la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a appris APA de source sécuritaire.

A l’issue du scrutin remporté par le président sortant, Denis Sassou N’Guesso, avec près 60% des suffrages exprimés, André Okombi Salissa qui s’était présenté sous la bannière d’une plate-forme de l’opposition, dénommée Initiative pour la démocratie au Congo (IDC),  avait, en guise de contestation de ce résultat, opté pour la clandestinité.


Toutefois, une déclaration faite dans une radio internationale courant novembre a poussé le procureur de la République, André Oko-Gakala, à se mettre à sa recherche. Ainsi,  des armes auraient été retrouvées au domicile de l’une de ses épouses, Gisèle Ngoma, où habitait un de ses demi- frères et qui serait mort suite à des tortures.


Sur ce, un mandat d’arrêt a été lancé contre Okombi et ses complices par le procureur de la République, sous les accusations d’atteinte à la sureté de l’Etat, de détention illégale d’armes et de munitions de guerre.

Vu qu’il est député du district de Lékana (département des plateaux au centre-ouest du pays), le procureur avait sollicité par écrit, le 24 décembre,  l’Assemblée nationale pour obtenir la levée de son immunité parlementaire.

Toutefois, l’arrestation d’André Okombi Salissa a eu lieu alors que la requête du procureur de la République attend d’être examinée par l’assemblée nationale.

Commentaires Facebook