Coopération Sud-Sud/ Paul Kagamé prône une densification du commerce intra-africain

Politique | Publié le Jeudi 09 Mars 2017 à 22:00:18 | |
 

BUZZ ACTU  

Coopération Sud-Sud/ Paul Kagamé prône une densification du commerce intra-africain

Le président rwandais Paul Kagame, a exhorté les pays africains à négocier plus sérieusement entre eux et favoriser la coopération, face aux incertitudes mondiales en raison des tendances nationalistes croissantes de certaines des plus grandes puissances économiques du monde.

Kagamé s’exprimait mercredi lors d’une conférence du Wall Street Journal sur l’investissement en Afrique, donnant son point de vue sur le passé et l’avenir économique du continent en réponse aux questions
du directeur de cette publication, Gerald Baker.

Le dirigeant rwandais a déclaré que la montée du nationalisme dans certains pays occidentaux qui ont travaillé en étroite collaboration avec l’Afrique dans le passé pourrait avoir un effet positif et pousser le continent à être plus indépendant et avoir une croissance durable.

Paul Kagamé a tenus ces propos sur fond de sérieuses inquiétudes au sujet de ce que les intérêts nationalistes dans certains pays, y compris les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, pourraient signifier pour la coopération internationale et le développement économique de leurs
partenaires des régions pauvres du monde.

Après son élection en novembre dernier, le nouveau président américain, Donald Trump, a déclaré que son gouvernement mettrait en avant l’intérêt national.


Parlant du Brexit, il a fait remarquer que des décisions de ce genre ont causé des incertitudes sur ce que ces
développements pourraient signifier pour l’Afrique, dont la croissance au cours des dernières années a été soutenue par les pays occidentaux.

Raillant la dépendance excessive de l’Afrique sur les puissances occidentales, qu’il compare à du ‘baby-sitting’, le dirigeant rwandais a indiqué que le statu quo actuel était loin d’être idéal car le continent devait avoir des attentes réalistes pour sa croissance et son développement.

La conférence du Wall Street Journal s’appuyait sur l’expertise éditoriale de la publication et sur la connaissance des investisseurs et des représentants des gouvernements pour examiner comment la technologie est à l’origine du changement en Afrique.

Parmi les autres orateurs du forum figuraient Mo Ibrahim, le président de la Fondation Mo Ibrahim et Patrick Njoroge, le Gouverneur de la Banque centrale du Kenya et le patron de la Banque africaine de développement (BAD), Akiwumi Adesina.

Commentaires Facebook