Côte d’Ivoire : Ahoua Stallone, prochaine recrue de Guillaume Soro

Politique | Publié le Vendredi 22 Septembre 2017 à 09:20:58 | |
 
Côte d’Ivoire : Ahoua Stallone,  prochaine recrue de Guillaume Soro

La décision de Guillaume Soro de demander pardon à l’ex-président Laurent Gbagbo détenu actuellement à la CPI ne finit pas de susciter des réactions. La dernière est celle de Ahoua Stallone, ex-membre de la galaxie patriotique.

Ahoua Stallone invite Soro à vite demander pardon à Gbagbo. Ahoua Stallone, ex-membre de la galaxie patriotique, a été longtemps dans les arcanes du pouvoir de Laurent Gbagbo. En exil depuis la chute de l’ex-président, il se prononce sur la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire. Le fondateur du Mouvement pour la démocratie en Côte d’Ivoire (MDCI) indique, en effet, qu’il est totalement en phase avec Guillaume Soro dans sa volonté de demander pardon à l’ex-président Laurent Gbagbo.

Ainsi qu’il le déclare : « Je suis très heureux, contrairement à certains, que Soro se décide enfin d’aller demander pardon au président Laurent Gbagbo. Il doit même se presser de le faire parce qu’il a fait trop de mal à Laurent Gbagbo ». L’ancien compagnon de Charles Blé Goudé a par ailleurs mentionné le manque de reconnaissance de l’ex-leader syndical qui s’est dressé contre son bienfaiteur au point d’être acteur de sa déportation à la Cour pénale internationale (CPI).

Se prononçant sur la réconciliation tant prônée par le président du Parlement ivoirien, Ahoua Stallone attend de lui des actions fortes. Des actions qui accompagnent les intentions. Des actions qui ne doivent pas demeurer de simples slogan pour la conquête du pouvoir en 2020 et qui semble être l’objectif principale de l’ancien chef de la FESCI. A en croire M. Ahoua Stallone : « Soro sait comment refermer cette boîte de pandore qu’il a lui-même contribué à ouvrir ». Pour ce faire, il renvoie Soro à un cas pratique qui pourrait démontrer de sa réelle volonté d’aller à la réconciliation : « Soro peut même faire mieux en tant que président de l’Assemblée nationale, en demandant aux députés de soutenir le projet de la loi d’amnistie porté par l’honorable Évariste Méambly et son groupe parlementaire ».

Toutefois, d’aucuns qualifient la sortie du président du MDCI comme des signaux de rapprochement de M. Soro, à l’image d’Alain Toussaint, Tiburce Koffi et bien d’autres pro-Gbagbo. Mais l’intéressé s’en défend. Notons que sa déclaration intervient après une récente visite à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à La Haye.

Source: Afrique sur 7

Commentaires Facebook