CPI/ Laurent Gbagbo : « Je ne suis pas en prison, je suis en otage »

Politique | Publié le Mercredi 07 Juin 2017 à 12:09:19 | |
 
CPI/ Laurent Gbagbo : « Je ne suis pas en prison, je suis en otage »

Détenu à La Cour pénale Internationale (CPI), depuis plus de 6 ans, l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo a accordé un entretien au quotidien en ligne, Médiapart. Lors de cet entretien, Gbagbo est longuement revenu sur les causes et les dessous de son incarcération à La Haye. Pour lui, il ne se considère pas en prison mais plutôt pris en otage. Il accuse la France de Chirac et de Sarkozy. Car il estime que cela est une façon pour les dirigeants français de gardé la mainmise sur la Côte d’Ivoire.

C’est l’une des rares fois que l’on a entendu Laurent Gbagbo jugé par la CPI pour crimes contre l’humanité. Se confiant à un journal en ligne, l’ex-président ivoirien accuse la France d’être à la base de son emprisonnement. Le journaliste ayant recueilli ses propos l’a décrit comme étant toujours combatif. Gbagbo a confié à cette journaliste française qu’il ne serait pas en prison mais plutôt pris en otage.

« Je ne suis pas en prison, je suis en otage. La France a toujours cherché à cacher ou à faire oublier son rôle. Je suis là (à La Haye) pour permettre à Ouattara d’être au pouvoir. Cette situation permet à l’Etat français de continuer sa mainmise sur la Côte d’Ivoire », a déclaré Laurent Gbagbo.

Selon lui, la France a imposé Alassane Ouattara à Felix Houphouët-Boigny, depuis 1989. Ce, dans le but de le porter au pouvoir. Il affirme que la France de Chirac et de Sarkozy sont à la base de la crise post-électorale qui a terriblement endeuillé le pays.

Commentaires Facebook