CPI/Un ex-assistant au bureau du procureur révèle : « La Cpi est un outil aux services des grandes puissances »

Politique | Publié le Lundi 03 Juillet 2017 à 16:00:00 | |
 

+ de Politique

CPI/Un ex-assistant au bureau du procureur révèle :  « La Cpi est un outil aux services des grandes puissances »

Alors que la question de la crédibilité de la Cour pénale internationale (Cpi) taraude plus d’un, un ex-assistant au bureau du procureur, Juan Branco, vient de lever un coin du voile. A travers une vidéo-conférence, le Docteur en droit International a fait remarquer que la juridiction internationale n’est pas indépendante.

« Saluée unanimement à sa création, l’institution ne sait jamais montrée à la hauteur de ses ambitions », a fait savoir l’ex-assistant au Bureau du procureur de la Cour pénale internationale (Cpi), Juan Branco. Et pour cause, elle est « soumise au désidérata des grandes puissances ».

Pour lui, le choix d’investigation de la juridiction internationale sur le continent africain n’est pas un hasard. Puisqu’elle est en mission pour  ces puissances occidentales pour se débarrasser des ‘‘dirigeants insoumis’’.

 « Le banc des accusés n’a jusqu’ici accueilli que  des Africains, les rares condamnations n’ont concerné que des lampistes ou des opposants que les vainqueurs voulaient bien livrer pour s’en débarrasser », a-t-il expliqué avant d’indiquer qu’ «il faut se rendre à l’évidence : la ‘‘communauté internationale’’ n’existe pas et la CPI est au mieux inutile, au pire, un outil de plus au service des grandes puissances ».

Commentaires Facebook