Election à la chambre des métiers : Des artisans avertissent contre ‘’ les velléités de violation des dispositions légales’’

Politique | Publié le Lundi 22 Janvier 2018 à 18:42:53 | |
 
Election à la chambre des métiers : Des artisans avertissent contre ‘’ les velléités de violation des dispositions légales’’

Des artisans ont mis en garde, le jeudi 18 janvier dernier, contre les dispositions actuelles à la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire susceptibles d’entacher la crédibilité de l’élection du président de ladite Chambre,  prévue cette année 2018.

 

« Nous observons des velléités de violation des dispositions légales. Nous interpellons l’inspection générale de l’Etat, le comité électoral et les autorités compétentes (Souleymane Diarrassouba, ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Pme, ndlr) sur le fait que les artisans de côte d’Ivoire n’accepteront pas les élections frauduleuses avec des documents douteux », a prévenu Bamba Yacouba. C’était lors d’une conférence qu’il animée le jeudi 18 janvier à Cocody, autour du thème : « pour les élections crédibles, justes et transparentes à la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire ».

Selon le conférencier, le registre actuel de leur corps de métier qui date de la dernière élection ne prend pas en compte les nouveaux artisans qui portent à ce jour le nombre total de personne exerçant dans ce  métier à plus de 4 millions sur toute l’étendue du territoire. En sus, il a dénoncé les cartes professionnelles qui, à l’en croire, ne pourront pas garantir la ‘’transparence et la fiabilité’’ de ce  scrutin. C’est pourquoi, a-t-il invité, les autorités compétentes à fixer la date de l’élection du président de la Chambre des métiers afin que toutes les dispositions soient prisent avant la tenue du vote.

« L’enrôlement massif des artisans peut se faire plus vite et dans un bref délai en respectant le code l’Uemoa qui, en son règlement 01/2014/Cm/Uemoa, précise que tous les artisans doivent être enregistrés dans les chambres respectives. Cela est matérialisé par un récépissé qui peut servir de carte d’électeur. La période de validé du récépissé est d’un (1) pour les artisans de survie, six (6) mois pour les artisans émergents et trois (3) mois pour les artisans professionnels », a-t-il proposé.

Commentaires Facebook