Emmanuel Macron en visite au Maroc les 14 et 15 juin

Politique | Publié le Jeudi 08 Juin 2017 à 19:22:37 | |
 
Emmanuel Macron en visite au Maroc les 14 et 15 juin

Le Maroc est le premier pays maghrébin que le président français visite depuis son élection, en mai. Il doit aussi se rendre à Alger, dans les prochaines semaines, selon les déclarations de la Présidence à l'agence Reuters.

 

 

« Le président Emmanuel Macron se rendra en visite officielle au Maroc les 14 et 15 juin », affirme une source à l’Élysée jointe par Jeune Afrique. Selon elle, le président français rencontrera le roi Mohammed VI au cours de son déplacement. « Il s’agit d’une visite éminemment politique. Les deux pays examineront les différents volets de leur coopération », précise, pour sa part, un haut responsable marocain.

Ce déplacement, initialement révélé par le site Atlasinfo le mercredi 7 juin, est le premier d’Emmanuel Macron dans un pays du Maghreb en tant que Président. Il s’était déjà rendu en Tunisie en novembre, avant l’annonce de sa candidature, et en Algérie en février, au moment de la campagne présidentielle.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique avant son élection, le candidat Macron avait promis de réserver son premier voyage au Maghreb au Maroc : « Je me suis déjà rendu en Algérie et en Tunisie, je n’ai pas encore pu aller au Maroc, mais je m’y rendrai très rapidement après mon élection, si les Français m’accordent leur confiance. »

La France est un des premiers investisseurs étrangers au Maroc. Jeudi 15 juin, les travaux de la première tranche de l’usine de PSA de Kénitra seront inaugurés par le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, et le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy. C’est l’un des plus grands investissements français au Maroc, avec celui de Renault Nissan.

Une visite en Algérie, selon Reuters

Par ailleurs, selon l’agence Reuters, le président français se rendra « dans les prochaines semaines » en Algérie. Ce déplacement aurait été décidé lors d’un entretien téléphonique entre Emmanuel Macron et Abdelaziz Bouteflika au cours duquel les deux chefs d’État auraient fait le point sur la situation en Libye et sur le dossier sahélo-saharien, indique l’agence.

Paris essaie de mener une politique d’équilibre entre les deux voisins du Maghreb, divisés sur la question du Sahara occidental. La tension entre le Maroc et l’Algérie s’est exacerbée depuis le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) en janvier dernier, et le durcissement de son offensive diplomatique sur le dossier de son intégrité territoriale.

 

 

Commentaires Facebook