Emmanuel Macron: "je ne veux pas m'occuper de l'électricité du Burkina"

Politique | Publié le Mardi 28 Novembre 2017 à 14:47:18 | |
 
Emmanuel Macron:

La fin de discussion entre le président français et les étudiants burkinabé était très agitée. La question de l'électricité a été évoqué et Emanuel Macron n'a menagé aucun effort pour interpeller les autorités burkinabé.

 

Interpellé au sujet des coupures d'électricité au Burkina, le chef de l'Etat a répondu : "Vous me parlez comme si j'étais le président du Burkina ! Vous me parlez comme si j'étais toujours une puissance coloniale ! Mais je ne veux pas m'occuper de l'électricité du Burkina !" Le dirigeant burkinabé a brièvement quitté la salle, sans que l'on sache si le but était de créer un éventuel effet comique.

Sur les annonces d'Emmanuel Macron concernant les affaires Sankara et Zongo, « Le président français avait des munitions pour amadouer, en quelque sorte, la jeunesse burkinabè qui est relativement hostile à l’influence française, sinon à la présence française, notamment militaire », estime sur RFI le politologue Michel Galy.   « Cet avenir que vous osez inventer est une formule de Thomas Sankara à qui je souhaite rendre hommage » a affirmé le président français

Emmanuel Macron a atterri au Burkina Faso, mardi 28 novembre, première étape d'une tournée africaine qui le conduira mercredi en Côte d’Ivoire, puis au Ghana jeudi. Deux heures avant son arrivée, une attaque à la grenade a visé des soldats français à Ouagadougou, la capitale du pays. Le chef de l'Etat y a prononcé un discours très attendu devant les étudiants de l’Université  Joseph Ki Zerbo.

Commentaires Facebook