Esclavage en Libye : le parti de Blé Goudé annonce une marche de protestation à Abidjan, le 29 novembre

Politique | Publié le Mardi 21 Novembre 2017 à 18:25:41 | |
 

+ de Politique

Esclavage en Libye : le parti de Blé Goudé annonce une marche de protestation à Abidjan, le 29 novembre

Le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP, parti de Charles Blé Goudé) a annoncé, mardi, une marche de protestation pour interpeller les chefs d’Etats africains et européens sur ‘’la traite des migrants en Libye’’, le 29 novembre prochain.

 

C’est le Premier Secrétaire Exécutif, Dr Hyacinthe Nogbou qui a donné l’information dans un point-presse animé, mardi, à Abidjan, appelant à manifester "pour dire non à cette manière de traiter l'être humain".

Selon Dr Nogbou, "ce qui se passe en Libye n'est pas du genre à maintenir le COJEP  en tant que parti panafricain dans un mutisme."

"Le COJEP lance un appel à toutes les centrales syndicales, les partis politiques, les organisations de défense de droit de l'homme, à toutes les couches sociales et surtout aux étudiants à manifester  le 29 novembre prochain à l'effet d'interpeller les chefs d'Etats africains notamment et l'Union européenne sur la traite des migrants en Libye", a-t-il expliqué.

Une vidéo réalisée par des journalistes de la chaine de télévision américaine CNN  a révélé le scandale, le mercredi 15 novembre.

En Libye, non loin de la capitale Tripoli, des migrants africains en route pour l’Europe sont vendus aux enchères comme esclaves par des passeurs, pour des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (jusqu’à 435 €, à peine 200. 000 FCFA).

 "Trop c'est trop! Plus rien ne doit être comme avant, nous allons le signifier aux dirigeants qui feront le déplacement d'Abidjan", a martelé Hyacinthe Nogbou selon qui, "l'être humain doit transcender la région, l'ethnie, l'appartenance politique".

"Au terme de la manifestation, une motion de protestation sera déposée  au siège de l'UE et l'UA  à Abidjan", a-t-il ajouté, invitant à une "forte mobilisation pour dire non à ce qui se passe en Libye".

Un sommet Union africaine (UA)-Union européenne (UE), se tiendra à Abidjan les 29 et 30 novembre prochains. " Nous n’avons rien contre l'Etat libyen. Nous dénonçons seulement la vente aux enchères d'êtres humains", a tenu à préciser le conférencier.

Il  s'est, également, appesanti sur les ‘’causes réelles’’ de cette migration en interrogeant "comment comprendre que la plupart des migrants répertoriés en Libye  proviennent de la Côte d'Ivoire. Là, où on nous parle d'une croissance  économique reluisante".

 " A qui donc profite cette croissance pour que les jeunes s'engagent dans de telle aventure sans lendemain? Nous engageons les Ivoiriens à venir massivement manifester ce 20 novembre pour qu'on sache que l'être humain est digne et qu'il ne mérite pas un tel traitement. Nous invitons Claudy Siar et Kémi  Séba à nous rejoindre  à Abidjan", a conclu Hyacinthe Nogbou.

Commentaires Facebook