France-Maroc: Une vison commune (Emmanuel Macron)

Politique | Publié le Jeudi 15 Juin 2017 à 18:11:18 | |
 
France-Maroc: Une vison commune (Emmanuel Macron)

Le président français, Emmanuel Macron, accompagné de son épouse, Brigitte Macron, a entamé mercredi une visite d'amitié et de travail de deux jours au Maroc, la première du genre dans le Maghreb depuis son élection à la tête de la magistrature de son pays.

 

 

A cette occasion, il a affirmé mercredi que "cette visite au Maroc est à la ressemblance des relations entre nos deux pays, fondées sur une vision commune et une volonté de poursuivre nos intérêts conjoints non seulement au Maroc mais également dans la région et en Afrique".

Lors d'une conférence de presse tenue au premier jour de sa visite, M. Macron a indiqué que les entretiens qu'il a eus avec le Roi, mercredi après-midi au Palais Royal de Rabat, ont porté sur plusieurs sujets d'intérêt commun, notamment les projets économiques, culturels et éducatifs en cours, le développement de la francophonie, le conflit libyen et la situation de tension dans le Golfe. Sur ces derniers sujets, le président français a salué la convergence de vues entre Rabat et Paris.

"Le Roi du Maroc partage notre préoccupation : la France a la volonté que les pays se reparlent et que le Golfe demeure stable, aussi parce que ces Etats sont parties prenantes des crises de la Syrie et de la Libye", a-t-il dit.

Il a également relevé que la France et le Maroc ont une politique commune en Afrique. Les deux pays sont parmi les premiers investisseurs en Afrique, notamment en Afrique francophone. Le chef de l'Etat français s'est félicité à cet égard du retour du Maroc à l'Union Africaine et bientôt à la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Il a révélé que ces entretiens ont porté aussi sur la situation à Al Hoceima au Nord du Maroc, le souverain jugeant légitime qu'il y ait des manifestations.

"Le Roi du Maroc est préoccupé du sort de cette région qui lui est chère et où il a l'habitude de passer du temps", a commenté le chef de l'Etat français.

"Son souhait est d'apaiser la situation, en apportant des réponses concrètes, de la considération à cette région en termes de politiques publiques. Il y aura une réponse dans la durée, sur les causes profondes de ce qui s'est passé. Cette région lui est chère, il a l'habitude d'y passer des séjours, c'est une tradition qu'il a instaurée, il est préoccupée par la situation", a ajouté M. Macron.

 

 

 

Imatin avec Xinhua (Agence de presse)

 

 

Commentaires Facebook