G20-Afrique : 300 millions d’euros de l’Allemagne pour l’Afrique

Politique | Publié le Mardi 13 Juin 2017 à 02:01:16 | |
 

+ de Politique

G20-Afrique : 300 millions d’euros de l’Allemagne pour l’Afrique

A Berlin, capitale de l’Allemagne, le sommet du G20-Afrique commence. Le ministre allemand du Développement, Gerd Müller veut aider les pays africains qui se sont engagés à lutter contre la corruption et à soutenir des droits de l’homme.

Gerd Müller, ministre du Développement a annoncé juste avant l’ouverture du sommet africain à Berlin que l’Allemagne soutiendrait "Ceux qui s’engage le long du chemin contre la corruption, pour la transparence et la mise en œuvre des droits de l’homme". Le Maroc, la Tunisie, l’Ethiopie, la Côte-d’Ivoire, le Ghana, et cela reste ouvert à d’autres pays africains, bénéficient d’un soutien financier de l’Allemagne cette année avec 300 millions d’euros supplémentaires.

Pour recevoir l’aide, les Etats doivent remplir plusieurs conditions, rappelle Gerd Mueller. Notamment la lutte contre la corruption, la mise en place de cours des comptes et le renforcement des administrations fiscales. Toutefois, le ministre du Développement a assuré en même temps que l’Allemagne n’abandonnerait pas les "pays très pauvres et difficiles".

Le ministre allemand a souhaité davantage de fonds pour l’aide au développement, qui devrait atteindre 0,7% du produit intérieur brut, montant visé par les Afrique Mr Müller a critiqué le président américain Donald Trump, qui avait demandé à plusieurs reprises à l’Allemagne et aux autres pays européens de passer leur engagement de 2% de leur produit intérieur brut pour la défense. " Les Américains sont 0,2% pour le développement", a rappelé Mr Müller.

Ce lundi la chancelière Angela Merkel (CDU) ouvrira le sommet du G20 lié à l’Afrique qui se déroulera pendant deux jours à Berlin. Pour la chancelière allemande, le sujet central sera la question de l’immigration, avec l’idée d’endiguer ces flux en s’attaquant aux causes de la migration, ce qui nécessite d’offrir des perspectives aux populations dans leurs pays : "Le développement économique doit suivre le rythme d’une croissance rapide et s’accélérant de la population pour créer un futur convenable aux jeunes et ainsi réduire la pression migratoire", a annoncé la porte-parole d’Angela Merkel. La population de l’Afrique doublera au cours des décennies à venir. Environ 20 millions de jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail. Pour eux, les initiatives économiques vont créer des emplois et de la formation.

Des opposants critiquent les politiciens, considérant qu’ils ne vont pas vraiment aider la population locale, mais surtout fermer les Etats occidentaux en renforçant les mesures d’immigration et la fermeture es routes de réfugiés. Samedi, des centaines de personnes ont manifesté à Berlin sous le slogan "Pour la liberté de mouvement et le développement autodéterminé". De nouvelles manifestations sont prévues ce lundi. "Pour offrir des perspectives d’avenir aux 450 millions de jeunes africains qui arriveront sur le marché du travail dans les 20 prochaines années, les Etats africains doivent certes faire des réformes et des investissements mais le G20 doit aussi augmenter ses aides publiques pour les secteurs clés comme l’éducation", a déclaré l’association One.

 

Commentaires Facebook