La CEI engage des pourparlers avec le Gouvernement sur le chronogramme des opérations électorales

Politique | Publié le Mercredi 10 Janvier 2018 à 07:07:33 | |
 

+ de Politique

La CEI engage des pourparlers avec le Gouvernement sur le chronogramme des opérations électorales

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko a déclaré mardi que la CEI a engagé, avec le Gouvernement, depuis plusieurs semaines, des pourparlers pour arrêter le chronogramme officiel de ses différentes opérations électorales, y compris celle de la révision et mise à jour de la liste électorale, en même temps que les budgets correspondants.

 

S’exprimant à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de Nouvel an, Youssouf Bakayoko, M. Bakayoko a confirmé que l’Institution aura à organiser cette année, les élections des conseillers régionaux, des conseillers municipaux et celle inédite des Sénateurs. Et ce, sans s’engager sur un calendrier, énonce un communiqué de presse.

Pour lui, il s’agit donc d’une année électorale particulièrement dense, avec des défis majeurs à relever. C’est d’ailleurs pourquoi, l’année 2017 a été mise à profit pour organiser des ateliers et des séminaires de réflexion et de renforcement des capacités des ressources humaines de la commission électorale.

« Nous serons à la tâche et de manière rude et soutenue toute l’année, mais je ne doute pas un seul instant de votre haute conscience professionnelle et surtout de notre capacité à mener tous ensemble, solidairement et à bonne fin, ces échéances, avec toute l’efficacité et l’efficience requises », a lancé le président de la CEI aux commissaires centraux et au personnel de l’institution.

Au nom des commissaires centraux, Zano Gogognon André, secrétaire permanent, a dit la disponibilité de ceux-ci pour relever les différents défis à venir. « Nous n’avons aucun doute quant à votre capacité à nous conduire à bon port comme vous avez su le faire jusque-là », a insisté Zano au président de la CEI, avant de le féliciter pour son élection au poste de vice-président de l’Association des responsables des organismes de gestion des élections (OGE) de l’Union Africaine.

De quoi rendre fier le personnel dont le porte-parole, Ali Kant, l’a assuré de son « entière disponibilité et de son engagement ferme pour affronter » les échéances à venir.

Commentaires Facebook