Le commando invisible au RDR : « Notre capacité de déstabilisation reste intacte (...) qu’on ne se joue pas de notre bonne foi »

Politique | Publié le Mercredi 21 Juin 2017 à 13:06:22 | |
 

+ de Politique

Le commando invisible au RDR : « Notre capacité de déstabilisation reste intacte (...) qu’on ne se joue pas de notre bonne foi »

Ce mardi 20 juin, 30 membres de la Cellule 79 (encore appelée commando invisible) ont été reçu par le Rassemblement des républicains (RDR). Au menu des échanges, les revendications de ceux qui se présentent comme les vrais combattants d’Ado et qui sont aujourd’hui laissés pour compte.

 

 

La direction du RDR, parti au pouvoir a reçu hier la cellule 79 ou commando invisible. Il s’agit en fait d’un groupe de fidèles à Alassane Ouattara qui ont combattu par leurs propres moyens les forces pro-Gbagbo pendant la bataille d’Abidjan, essentiellement dans la zone nord (Abobo et Anyama).

A Jeanne Peuhmond, trésorière du parti à la case, les ex-combattants ont dit être encore dans l’attente du paiement de leur prime de guerre dite “Ecomog’’ (de 5 millions de FCFA par démobilisé), de leur intégration dans les forces militaires et paramilitaires (en lieu et place des non-ayant droit qui s’y trouvent) et la création d’une brigade de surveillance des sites pétroliers et miniers du pays pour leur réinsertion socio-économique.

Au nom du parti, l’ex-ministre et actuelle députée d’Abobo les a félicité et encouragé pour avoir choisi la voie de la négociation en lieu et place des manifestations de rues. «  Vous avez fait le combat juste. Le Rdr ne peut pas vous abandonner » a-t-elle déclaré, leur assurant de porter en haut lieu leurs revendications.

Jeanne Peuhmond a par ailleurs demandé une liste des démobilisés du commando invisible non pris en compte par les processus et projets de réinsertion. De même qu’une liste des décédés et blessés afin d’ « exprimer la solidarité du parti » aux familles.

Heureux de trouver une oreille attentive au sein même du RDR, Souleymane Bamba, le secrétaire général de la Cellule 79, a toutefois tenu à mettre en garde. «...Qu’on ne joue pas avec nous et qu’on ne se joue pas de notre bonne foi (...) Nous ne manifestons pas jusque-là pour notre amour pour lui (le président de la République, ndlr). Mais cela ne veut pas dire que nous avons peur. Rien ne nous fait peur. Notre capacité de déstabilisation reste intacte. Si nous sortons, nous bloquons tous » a-t-il prévenu.

 

 

 

Imatin avec L’inter

 

 

Commentaires Facebook