Ligue des champions africaine : Al Ahly-Wydad, une finale 10% magrébine

Politique | Publié le Vendredi 27 Octobre 2017 à 15:24:48 | |
 
Ligue des champions africaine : Al Ahly-Wydad, une finale 10% magrébine

La finale inédite de la Ligue des champions africaine 2017 s’annonce indécise entre l'Al Ahly du Caire et le Wydad Casablanca qui s’étaient déjà croisés en match de poule, pour une victoire chacun (2-0). Samedi 28 octobre, le club cairote, qui reçoit pour la manche aller, pourrait profiter de son expérience pour prendre une option.

Samedi 28 octobre à 19h (17h TU), les 86 000 spectateurs du Stade Borg El Arab d’Alexandrie en Egypte vont enflammer l’enceinte pour fêter le retour en finale de leur club Al Ahly quatre ans après leur dernier trophée en Ligue des champions.

Surtout, face au Wydad Casablanca, les fans de l’équipe égyptienne espèrent jouer leur rôle de 12e homme qui avait permis à leur club de broyer en demi-finale retour l’Espérance de Tunis (6-2).

Meilleure attaque contre meilleure défense C’est une finale qui s’annonce équilibrée au vu du parcours des deux équipes qui étaient logées dans la même poule en début de compétition. Dans leur confrontation directe, Al Ahly s’était imposé 2-0 au match aller au Caire, et le Wydad avait gagné sur le même score au retour à Casablanca. Mais cette fois, les « Diables Rouges » pourront compter sur leur expérience dans la compétition pour dompter les Marocains.

Al Ahly va en effet jouer sa onzième finale de Ligue des champions (8 titres) face à un Wydad qui ne compte qu’un seul trophée (1992) et une finale perdue (2011). Les visiteurs devront déjà essayer de garder leur solidité (6 buts encaissés en 12 matches) face à la meilleure attaque de la compétition (20 buts en 12 matches). Duel de buteurs marocains Pour espérer réussir un coup à Alexandrie, le Wydad compte également sur son buteur Achraf Bencharki, auteur de quatre réalisations en Ligue des champions. L’attaquant marocain de 23 ans a été décisif en demi-finale retour face à l’Usma Alger (3-1) avec un doublé et une passe décisive.

En face, les Egyptiens comptent également sur un Lion de l’Atlas pour faire la différence : Walid Azaro. L’attaquant de 22 ans (4 buts) espère bien jouer un mauvais tour à ses compatriotes comme il l’a fait devant les Tunisiens de l’Espérance de Tunisie contre qui il avait inscrit un triplé en demi-finale retour (6-2). Le match retour est prévu le samedi 4 novembre à Casablanca. Le vainqueur de la Ligue des champions participera à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA du 6 au 16 décembre 2017.

Commentaires Facebook