Mali: les autorités intérimaires s'installent à Kidal

Politique | Publié le Mercredi 01 Mars 2017 à 10:01:04 | |
 

BUZZ ACTU  

Mali: les autorités intérimaires s'installent à Kidal

Les premières autorités intérimaires, censées rétablir l'autorité de l'Etat dans les régions du Nord, ont été installées à Kidal.

Une première étape qui a pris plus de 18 mois, mais l'accord de paix fait un grand pas en avant. Cependant, les challenges restent conséquents. RFI a pu se rendre dans l'extrême nord-est du Mali pour assister à cette cérémonie.

La délégation d'officiels n'aura vu Kidal que par la fenêtre opaque des blindés de l'ONU. Le trajet entre l'héliport et le nouveau siège des autorités intérimaires s'est déroulé sous très haute sécurité. Les forces françaises Barkhane, les casques bleus, mais aussi les soldats de la Coordination des mouvements de l'Azawad ont totalement verrouillé la ville pendant quelques heures, le temps d'une cérémonie express.

 Une trentaine d'officiels, l'ambassadrice de France, les représentants de l'ONU et ministre du gouvernement malien on fait le déplacement depuis Bamako. Quelques discours sans fard, dans lesquels tous sont félicités de cette première étape symbolique.

 Le drapeau du Mali n'a pas été hissé sur Kidal. A la place, des écharpes aux couleurs nationales ont été distribuées aux nouvelles autorités intérimaires, saluées par de timides applaudissements et des slogans pro-Azawad venus du fond de la salle, un territoire revendiqué un temps par les ex-rebelles. « On sait qu’il y a des difficultés, admet Haminy Belco Maïga, premier vice-président de ces autorités intérimaires. La première, c’est la cohésion sociale. Dans l’autorité intérimaire, il y a la plateforme, il y a les représentants de l’Etat, les représentants de la CMA. Ce n’est pas fortuit. Tant que les gens ne parlent pas le même langage, tant que les gens ne s’entendent pas, il ne peut pas avoir de développement, il ne peut pas y avoir de sécurité. »

 

Commentaires Facebook