Mohammed VI fait escale au Ghana pour sa première tournée depuis la réintégration du Maroc dans l’UA

Politique | Publié le Vendredi 17 Fevrier 2017 à 18:34:43 | |
 
Mohammed VI fait escale au Ghana pour sa première tournée depuis la réintégration du Maroc dans l’UA

La première tournée africaine du roi Mohammed VI, post réintégration de l’Union Africaine, a démarré le 16 février au Ghana et devrait se poursuivre dans quatre autres pays. Le Sahara occidental et les relations économiques restent les principaux dossiers portés par le Maroc.

Après avoir assisté au sommet de l’Union Africaine, tenu à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier derniers, Mohammed VI reprend son bâton de pèlerin pour entamer une nouvelle tournée sur le continent.

« C’est la démonstration que la diplomatie africaine du royaume n’est pas uniquement axée sur notre retour dans le continent, mais aussi sur le renforcement des relations bilatérales avec chacun des pays », nous explique une source diplomatique.

Ce nouveau périple de Mohammed VI a démarré le jeudi 16 février par une visite officielle à Accra. Au menu, un déjeuner en l’honneur du souverain, donné par le président Nana Akufo-Addo, élu en décembre dernier, au palais présidentiel Flagstaff House.

Les deux chefs d’État présideront dans la foulée une cérémonie au cours de laquelle seront signés plusieurs mémorandums d’entente et conventions entre les deux pays. D’ailleurs, en plus de la délégation officielle composée de conseillers royaux et de ministres, plusieurs hommes d’affaires participent à cette visite d’État pour donner une nouvelle impulsion aux investissements marocains au Ghana. « Bien qu’elles soient aujourd’hui bonnes, les relations économiques ne sont peut-être pas au niveau du potentiel offert par les deux pays », a admis Hamid Chabar, ambassadeur du Maroc à Accra, dans un entretien accordé à l’agence officielle, Maghreb Agence Presse (MAP).

Sahara & business

Le Ghana est un partenaire stratégique du royaume. En juillet 2016, alors que le Maroc annonçait son retour prochain dans l’Union africaine, le Ghana a été parmi les pays signataires de la motion demandant la suspension de la RASD des activités de l’instance africaine. « Même s’il a concédé un retour sans conditions à l’UA, le Maroc continuera légitimement à œuvrer pour confirmer son intégrité territoriale au sein de l’UA, nous explique cet expert des relations internationales. Il est donc important pour la diplomatie marocaine de s’assurer du même soutien qu’elle avait par le passé du nouveau régime d’Accra ».

C’est un secret de polichinelle, la question du Sahara et le renforcement des relations économiques constituent les deux principaux axes de la diplomatie chérifienne. Des dossiers qui  seront abordés dans les entretiens de Mohammed VI avec les différents chefs des États programmés dans cette nouvelle tournée royale.

Car après le Ghana, le souverain est attendu en Zambie, mais aussi en Côte d’Ivoire et au Mali.

Commentaires Facebook