Nouakchott solidaire de l’Arabie dans son différend avec le Canada

Politique | Publié le Lundi 06 Aout 2018 à 19:47:49 | |
 
Nouakchott solidaire de l’Arabie dans son différend avec le Canada

Le gouvernement mauritanien a exprimé sa solidarité avec l’Arabie saoudite dans le différend diplomatique qui l’oppose actuellement au Canada.  

 

Cette position est affirmée dans un communiqué rendu public lundi par le ministère mauritanien des Affaires étrangères et de la Coopération.

 

« Nous exprimons notre solidarité et notre entière sympathie avec le Royaume frère d’Arabie Saoudite -direction et peuple confondus- et nous demandons au Canada de retirer cette déclaration sans précédent », peut on lire dans la note ministérielle.

 

Dans un communiqué publié vendredi sur Twitter, l'ambassade canadienne à Riad s'était dite « gravement préoccupée » par une nouvelle vague d'arrestations de militants des droits de l'homme en Arabie saoudite.

 

« Nous appelons les autorités saoudiennes à les libérer immédiatement ainsi que tous les autres activistes pacifiques des droits de l'Homme », avait déclaré l'ambassade.

 

Réagissant à cela, Riad a exprimé sa réprobation concernant le canal utilisé, considérant que c'est « inacceptable dans les relations entre deux pays ».

 

Dans son communiqué d’aujourd’hui, Nouakchott a considéré que « l’ingérence dans les affaires intérieures des pays (sur la base fallacieuse de la défense des droits de l’Homme) est inacceptable et est en contradiction avec les coutumes diplomatiques et les relations internationales et que cette ingérence ne sert pas la paix et la sécurité internationales mais pourrait les menacer bien au contraire ».

 

C’est pourquoi, a dit le ministère mauritanien, « nous sommes surpris par l’ingérence manifeste du ministère canadien des Affaires étrangères et de l’ambassade du Canada auprès du Royaume frère d’Arabie Saoudite dans des affaires encore pendantes devant la justice, en particulier en donnant aux saoudiens les ordres de libérer immédiatement des personnes appréhendées dans le cadre de la loi d’un pays souverain ».

 

 

 

Commentaires Facebook