ONU : le Togo, seul pays africain à soutenir Trump sur le dossier Jérusalem

Politique | Publié le Vendredi 22 Decembre 2017 à 11:42:41 | |
 
ONU : le Togo, seul pays africain à soutenir Trump sur le dossier Jérusalem

Ce jeudi, l’assemblée générale de l’ONU adoptait à une large majorité un projet de résolution contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Mais alors que plusieurs pays africains ont préféré observer un mutisme sur la question, un seul a montré sa solidarité aux Etats-Unis : le Togo.

 

En effet, le Togo a été le seul pays africain à soutenir les Etats-Unis et à voter contre la résolution. Le Togo de Faure Gnassingbé Eyadéma s’alignait ainsi sur des pays comme Israël, le Guatemala, le Honduras, les Iles Marshall, la Micronésie, le Nauru et le Palau.

Cent vingt-huit pays, dont tous les membres permanents du Conseil de sécurité, à l’exception des Etats-Unis, ont voté contre, tandis que 35 pays, à majorité africains, se sont abstenus.

La décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël avait suscité une onde de choc dans le monde et en Afrique. Des manifestations avaient éclaté dans plusieurs capitales africaines, amplifiant le mouvement de contestations déjà exprimées par certains dirigeants.

L’expression des solides relations entre le Togo et Israël

Sur le continent, la position du Togo pourrait donc laisser perplexe, et ce d’autant que l’Union africaine, l’organisation continentale, avait vertement condamné la décision du président Trump sur le dossier Jérusalem. Début décembre, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, regrettait notamment un choix “qui ne fera qu’augmenter les tensions dans la région et au-delà et compliquer davantage la recherche d’une solution au conflit israélo-palestinien”.

Moussa Faki avait alors réitéré “la solidarité de l’Union africaine avec le peuple palestinien et son soutien à leur quête légitime d’un État indépendant et souverain avec Jérusalem-Est pour capitale.”

En même temps, le manque de réserve du Togo ne devrait pas tant que ça surprendre. Entre la nation ouest-africaine et Israël, les relations sont plus que stables, et ce, depuis l‘ère du président Gnassingbé Eyadéma. Le Togo s‘était même engagé à abriter un sommet Israël – Afrique du 24 au 26 octobre 2017, provoquant l’ire de plusieurs pays islamiques africains.

Ce sommet controversé a cependant été reporté à une date non précisée, freinant les ambitions d’Israël sur le continent.

 

Source: Africanews

Commentaires Facebook