Politique Nationale : Edouard Kassaraté donne les raisons de son ‘’adhésion’’ au PDCI-RDA

Politique | Publié le Mardi 28 Novembre 2017 à 12:29:38 | |
 
Politique Nationale : Edouard Kassaraté donne les raisons de son ‘’adhésion’’ au PDCI-RDA

Le général Kassaraté Tiapé Edouard, ex-commandant de la Gendarmerie nationale sous l’ancien régime, a définitivement déposé ses valises au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Dans un entretien accordé au quotidien ‘’L’Inter’’, l’ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Sénégal a donné les raisons de ce choix.

 

« J’ai adhéré au Pdci-Rda dans le but d’apporter ma modeste contribution à l’œuvre de reconstruction prônée par le président Alassane Ouattara et son ainé Henri Konan Bédié », a fait savoir le commandant de la Gendarmerie Nationale de l’ancien Chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo incarcéré à la Cour pénale Internationale (Cpi) pour crime contre l’humanité.

Toutefois, pour le général Kassaraté Tiapé Edouard, cette adhésion au plus vieux parti de Côte d’Ivoire ne puis l’éloigner des partisans des autres formations politiques, notamment avec ceux de région. « Pour ce faire, je reste un homme ouvert, au niveau de ma région. Et j’entends fédérer toutes les forces politiques. Ma porte sera ouverte à tout le monde, peu importe le bord politiques, pour qu’on parle de développement social et économique », a rassuré l’ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Sénégal.

En ce qui concerne sa participation à la réunion du samedi 25 novembre dernier, des délégués Pdci, à Bouaflé, qui avait créé la polémique sur les réseaux sociaux, Edouard Kassaraté a tenu expliquer que sa présence en ce lieu se justifie par l’invitation de Charles Koffi Diby, vice-président du Pdci-Rda chargé de la zone Ouest, composé du Haut-Sassandra, la Marahoué, le Gôh. Il y était donc, à l’en croire, entend que cadre. La deuxième raisons, c’est qu’il est désormais libre de participer à toute activité, puisqu’ayant fait valoir ses droits à la retraite.

« Donc, je prends ma place, et toute ma place, au plan politique », a précisé l’ancien patron de la Gendarmerie.

Commentaires Facebook