Pour son soutien au président Guillaume Soro, Zady Djédjé se dit menacé

Politique | Publié le Vendredi 13 Octobre 2017 à 16:38:32 | |
 
Pour son soutien au président Guillaume Soro, Zady Djédjé se dit menacé

La cabale contre Guillaume Soro s’intensifie. Après avoir écroué son chef de protocole, Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, dans l’affaire de cache d’armes, et révoquer tous ses proches de leurs fonctions, c’est le fondateur du Front populaire unie (Fpu), Zady Djédjé, qui est menacé. Son péché, avoir apporté son soutien à la vision du président de l’Assemblée Nationale pour une réconciliation vraie.

 

« Après ma sortie, je reçois des menaces graves parce que j’ai apporté mon soutien à Guillaume Soro par rapport au pardon et la réconciliation nationale. Si parler de paix et de réconciliation nationale, prononcer le nom de Guillaume Soro, c’est trahi, alors j’ai trahi », a déclaré Zady Djédjé, lors d’une conférence de presse qu’il animé le mardi 10 octobre dernier, à Cocody.

« Je suis fier de ma trahison car je ne cherche pas à plaire à un homme politique mais à Dieu et au peuple de Côte d’Ivoire. Parce que j’ai prononcé le nom de Guillaume Soro, certains me ferment leurs portes », a dénoncé cet ancien proche de Hamed Bakayoko. Ce, non sans réitérer son soutien au président de l’Assemblée Nationale tout en l’invitant à poursuivre son action en faveur de la paix et harmonieuse.

« Les Ivoiriens devraient accepter. Chaque homme politique, dans cette nation, devrait logiquement emprunter le chemin que vient de prendre Guillaume Soro. J’étais le seul pro-Gbagbo à parler de pardon et de réconciliation depuis mon retour d’exil. Je suis toujours dans la même logique et très lucide. Je ne vis pas l’émotion. Se réconcilier est ce qui peut sauver notre pays, la Côte d’Ivoire », a-t-il précisé.

Commentaires Facebook