Situation politique: Sékongo Félicien pour une coalition entre les ex-rebelles et les jeunes patriotes

Politique | Publié le Mardi 05 Decembre 2017 à 20:29:26 | |
 

+ de Politique

Situation politique: Sékongo Félicien pour une coalition entre les ex-rebelles et les jeunes patriotes

Le président du grand conseil de la Jeunesse du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (Jmvci), Sékongo Félicien a dénoncé la détention prolongée des prisonniers ‘’politiques’’ de la crise post-électorale de 2010. Lors de l’Assemblée générale de cette structure, tenue le samedi 2 décembre 2017 à la salle des fêtes de Koumassi, le porte-parole de l'Amicale des Forces nouvelles (AFN) a lancé une invitation aux jeunes patriotes.

 

« Nous sommes fatigués de nous battre les uns contre les autres. Nous sommes fatigués de voir des familles meurtries parce que leurs frères, sœurs et pères sont en prison. Il faut que cela cesse (…) Aucun autre discours ou maquillage ne doit nous détourner de la triste réalité que vit notre pays », a martelé Sékongo Félicien.

Pour lui, il serait encore plus important pour les autorités d’offrir aux Ivoiriens des conditions de vie meilleures plutôt  que de continuer les querelles. Surtout lorsqu’elles datent de plusieurs années, en l’occurrence de la crise post-électorale de 2010.

«Il faut que la rhétorique de la croissance à deux chiffres vienne à bout des difficultés socioéconomiques et que les chiffres faramineux de création d’emplois tiennent la route, face au taux de chômage élevé dans notre pays. Mettons fin à ce cirque dans lequel on maintient la jeunesse », a exhorté le président du grand conseil de la Jmvci.  Avant de faire savoir que sa structure : « prône un nouvel ordre politique qui se soucie des problèmes des populations ».

Toutefois, le porte-parole de l'Amicale des Forces nouvelles (AFN) a appelé les Jeunes Patriotes, proches de l’ancien régime à se joindre à cette cause.

« Nos parents ont obtenu la décolonisation avec l’indépendance. Ils ont obtenu le multipartisme. Aujourd’hui, il est de notre responsabilité, nous les jeunes, de faire tout pour que les Ivoiriens se réconcilient. Il faut que les ex-rebelles et les jeunes patriotes recherchent la réconciliation ensemble. Il faut que les ex-rebelles et les jeunes patriotes recherchent ensemble la libération des prisonniers politiques », a-t-il lancé.

 

Commentaires Facebook