RD Congo : l’opposition exige des élections sans la machine à voter

Politique | Publié le Dimanche 30 Septembre 2018 à 10:08:43 | |
 
RD Congo : l’opposition exige des élections sans la machine à voter

L’opposition congolaise a réitéré, samedi soir, sa participation aux élections du 23 décembre 2018, mais exigé que ces dernières se tiennent « sans usage de la machine à voter ».  

 

« Des élections oui, mais sans machine à voter ni électeurs fictifs », a notamment déclaré Martin Fayulu, l’un des candidats à la présidentielle.

Il s’exprimait au cours d’un meeting des principaux leaders de l’opposition, organisé samedi, devant des milliers des partisans massés sur une esplanade le long du boulevard Triomphal à Kinshasa.

Intervenant par vidéoconférence, Jean-Pierre Bemba, dont la candidature a été rejetée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a accusé le président de cette institution d’appui à la démocratie de préparer une « tricherie à grande échelle » grâce à la machine à voter et aux millions d’électeurs sans empreintes digitales figurant sur les listes électorales.

De son côté, Vital Kamerhe a également exigé le rejet de la machine à voter et « la radiation du fichier électoral de 10 millions d'électeurs sans empreinte ».

Cependant, le « candidat commun » tant attendu de l’opposition pour la présidentielle du 23  décembre prochain n’a pas pu être présenté lors de ce meeting qui a été encadré par un important dispositif de la police.

 

Commentaires Facebook